Terrorisme: Le seul parti politique au monde à disposer de… 18 000 missiles! (The world’s only political party with… 18,000 missiles!)

Hezbollah's Nazi salutes L’objectif est que le Hezbollah renonce à l’action terroriste. Nicolas Sarkozy (recevant à l’Elysée les familles des soldats israéliens toujours retenus en otage par le Hezbollah, le 9 juillet 2007)
Hez rocketsHez missile rangesLe Hezbollah n’est pas inscrit sur la liste européenne des organisations terroristes et la France n’a pas l’intention de demander son inscription sur cette liste. David Martinon (porte-parole de l’Elysée)

Pour ceux qui auraient aussi encore du mal à visualiser (il doit bien y en avoir!) ce à quoi peut ressembler un « parti politique » qui « doit renoncer à l’action terroriste » …

Un an après le déclenchement par le Hezbollah de la guerre du Liban de l’été 2006….

Et au lendemain de la conférence de La celle St Cloud où nos nouveaux gouvernants (MM. Sarkozy et, entre deux légions d’honneur à sa journaliste de compagne, Kouchner) ont invité l’un de ses représentants pour discuter de l’avenir du Liban (suivie comme d’habitude d’une bombe sous un autre véhicule de leurs troupes sur place) .…

Et où un petit rassemblement de protestation s’est tenu place de la République à Paris (à l’inititative de l’UEF et du Mouvement pour la paix et contre le terrorisme ) et dont bien sûr aucun média n’a rendu compte …

Petit retour, avec le site Debka-file (le Jane’s israélien) et histoire de voir ce qui a bien pu changer et motiver une telle invitation, sur ce mouvement que le candidat Sarkozy désignait il y a encore quelques mois comme terroriste :

Eh bien, au moment de leur prétendue « victoire » de l’an dernier et si l’on en croit leur propagande, ils avaient 12 000 missiles et cette année, ils en ont… 18 000!

Soit des centaines de fusées de longue portée (250 km soit la portée de Tel Aviv), stockées du côté syrien de la frontière et hors de vue des Casques bleus et de l’Armée israélienne de façon à être très rapidement remobilisables en cas de retour des hostilités.

Soit le triple du nombre de missiles terre-mer pour les flottes tant israélienne qu’américaine et européenne.

Soit le double de missiles antichar, dont des missiles de « troisième génération » achetés en Russie via l’Iran.

Sans parler d’une première unité de défense aérienne armée de missiles sol-air à l‘épaule Strela-7 et un nouveau type de missile mobile (Rapier 2s).

Au niveau des personnels, il faut noter aussi la formation en Iran de nouveaux commandos pour remplacer les 750 perdus dans les combats avec l’Armée israélienne, pour un total d’ici la fin de l’année d’environ 2 000 troupes d’élite, soit 400-500 de plus que l’an dernier.

Ah oui, ils ont aussi doublé le nombre d’équipes spécialisées dans le lancement des roquettes (pour l’attaque des villes et donc des civils) et leur ont fourni une flotte de véhicules et de motos tout-terrain pour leur permettre des déplacements plus rapides entre les lieux de mise à feu.

En revanche, au niveau des dirigeants, guère de changement derrière la vitrine politique du mouvement dirigée par Nasrallah, puisqu’on a toujours comme chef des opérations le superterroriste et agent de liaison avec l’Iran, la Syrie et Al Qaeda Imad Mughniyeh, ainsi que ses assistants Ibrahim Aqil et Khalil Harb, le commandant qui a enlevé les soldats israéliens Udi Goldwasser et Eldad Regev à l’origine de la guerre de l’an dernier et responsable par ailleurs des opérations spéciales, hormis le Liban même (en Israel, dans les territoires palestiniens (bande de Gaza) et en Irak.

Hizballah Has Missiles for Downing Israeli Warplanes One Year after Lebanon War

July 11, 2007
DEBKAfile –

One year ago to the day, the Lebanese Shiite terrorist Hizballah sent a unit across the border into Israel and ambushed an Israeli patrol, killing eight of its members and kidnapping two. The raid, followed by a Katyusha rocket attack on northern Israel sparked the Israeli invasion of Lebanon and a 34-day war.

Today, DEBKAfile’s military sources report that Hizballah is in better military shape than ever before. its sponsors, Iran and Syria, have not only replenished the rocket stocks depleted by daily barrages against Israeli towns and villages, but topped them up by 50%. Whereas Hizballah started the 2006 war with 12,000 rockets of different types, today the Lebanese Shiite terror group has accumulated 18,000 in its arsenal.

Drawing lessons of that war, Hizballah has doubled the number of teams trained to launch rockets and given them a fleet of all-terrain vehicles and motorbikes for speedy movement between firing locations.

Hizballah’s long-range rocket force, designated “Planning Unit,” is stationed in northern Lebanon in the Hermel district. Most of the new rocket supplies, including hundreds of Zilzal-2, Zilzal-3, and Fatah-110, which has a range of 250 km (reaching Tel Aviv and points south), are stored in large emergency depots on the Syrian side of the border with Lebanon to keep them out of sight of UN peacekeepers and out of the way of the Israeli Air Force in a flare-up of hostilities.

Hizballah plans to delay hauling the rockets into Lebanon until the last moment before they are fired.

Hizballah’s short-range rocket unit, designated the “Nasr Unit”, is stationed in the Tyre region of the South and its command center in the village of Maarub. They are positioned for striking the northern Israeli towns of Haifa, Kiryat Shemona, Tiberias, Safed, Acre and Nahariya.

To stay out of sight of UN peacekeepers policing in the South, this brigade keeps a low profile, reactivating only very few of the bunkers which served them in the war. the bulk have been cleared out, restocked with ammunition and combat rations, prepared for military use and kept closed.

This enables the Lebanese government and, less willingly, the Israel high command, to maintain that a lot has changed for the better since the war and Hizballah is no longer deployed right up to the border but at a distance.

This is only a half-truth. The fact is that the Shiite terrorists are back in the South, albeit well hidden in the Shiite villages. Consequently, Israeli policy-makers can continue to spin illusions, like those the Olmert government fed the public and the media before the last war.

Hizballah has tripled its shore-to-sea C-802 missiles, one of which crippled an Israeli missile ship in July, 2006. With 25-30 of these weapons, the Shiite militia is capable of menacing any of the warships cruising Mediterranean waters opposite the Lebanese coast, be they Israeli missile boats, the American Sixth Fleet or the European flotilla attached to UNIFIL.

Several dozen more are concealed across the Syrian border, ready for transfer at short notice.

Hidden there too is double the number of anti-tank missiles in service with the Hizballah in 2006, of types which caused heavy damage and casualties to Israeli tank crews. Syria has upgraded this stock with a large supply of “Third Generation” missiles bought in Russia with Iranian funding.

Another major difference between then and now is that Hizballah has established its first air defense unit armed with ground-to-air shoulder-borne Strela-7 missiles and the mobile Rapier 2s.

Last year, Hizballah fielded 1,600 well-trained commandos, the backbone of its fighting force, and lost 750 in combat with the Israeli army. Since then, 1,200 fresh fighters have been recruited and are undergoing commando training at a special facility near Tehran.

Each course of three to four months has an intake of 300 to 400 Hizballah recruits. The third course went into training in July. By the end of the year, Hizballah will have some 2,000 elite troops, 400-500 more than its number at the outset of the last war.

Hizballah’s secretary-general, Sheik Hassan Nasrallah, presents a charismatic, powerful image. However, since the war, Iran and the movement’s leadership have reduced his mandate to internal Lebanese politics in opposition to prime minister Fouad Siniora and the rest of Lebanon’s anti-Syrian political bloc, headed by Saad Hariri and Walid Jumblatt.

The militia’s present war chief, special operations planner and liaison with Iran, Syria and al Qaeda, is the veteran Hizballah super-terrorist and kidnapper, Imad Mughniyeh.

Serving under him as chief of staff is Ibrahim Aqil.

Number 3 in the movement’s military hierarchy is Hajj Khalil Harb, commander of Unit No. 1800, which kidnapped the Israeli soldiers Udi Goldwasser and Eldad Regev in its cross-border raid of July 12, 2006, and is responsible for special operations in Israel, the Palestinian territories and Iraq.

Members of this elite unit are deployed in the Gaza Strip in support of Hamas.

In Iraq, they cooperate with Sunni and Shiite terrorists fighting US troops.

Unit No. 1800 has a permanent complement of 5,000 trained men and a partially-trained reserve force of 9,000 on standby.

The militia’s fighting manpower, including its special intelligence and security agencies, totals between 15,000 and 16,000.

Compte-rendu de la manifestation d’hier (15/7/07):
La présence de délégués du Hezbollah, contre laquelle ont protesté hier place de la République les manifestants de plusieurs organisations répondant à l’appel de l’Union des étudiants juifs de France, représente à la fois une avancée dans un dialogue qu’on imagine mal se dérouler sans eux, mais peut aussi renforcer la légitimité du mouvement chiite, seul parti à posséder une puissante milice armée, sans exiger de lui la moindre concession en contrepartie. Le Figaro

Cérémonie pour la paix et contre le terrorisme du 15 juillet à Paris
Hélène Keller-Lind
Résiliencetv
Le 16/7/2007

Une manifestation de principe a eu lieu contre la présence du Hezbollah en France pour la réunion inter-libanaise organisée par la France à La Celle Saint-Cloud les 14 et 15 juillet pour tenter de débloquer une situation préoccupante pour le Liban, mais aussi pour la région. Avec le rappel de la nature terroriste du mouvement à l’origine de maint attentat et enlèvements, y compris contre des Français. Manifestation de principe car il aurait été illusoire de croire qu’il y aurait foule un dimanche de la mi-juillet à Paris. Cependant, pour les organisations ayant appelé à ce qui était « une cérémonie pour la paix et contre le terrorisme, en hommage aux victimes du terrorisme du Hezbollah » il importait de dénoncer le caractère terroriste du mouvement chiite libanais.

En rappelant notamment l’attentat du Drakkar, qui coûta le vie à 53 parachutistes français dans un attentat qui avait détruit l’immeuble du Drakkar où ils se trouvaient. Soldats français qui étaient à Beyrouth pour tenter d’y maintenir la paix. Ce même jour 241 marines américains, également en mission de paix, périssaient dans un autre attentat.

Un poème écrit par une Libanaise au lendemain de l’attentat du Drakkar a d’ailleurs été lu lors de la cérémonie. Parmi les otages occidentaux enlevés par « le Parti de Dieu, » armé et soutenu par l’Iran et la Syrie, il y eut le chercheur Michel Seurat, qui trouva la mort pendant sa détention et le journaliste Jean-Paul Kaufman qui ne fut libéré qu’au bout de près de 3 années de détention.

En octobre 2000 trois soldats de Tsahal avaient été kidnappés sur le territoire israélien. Et sont morts aux mains du Hezbollah. En juillet 2006 ce sont deux soldats qui ont été kidnappés, toujours sur le territoire israélien. Il n’y a eu aucune nouvelle d’eux un an plus tard. Trois autres soldats avaient été tués lors de cette incursion en territoire israélien et un autre grièvement blessé. Cinq autres soldats furent tués en tentant de libérer les deux soldat kidnappés, le 12 juillet 2006. De tirs de roquettes avaient frappé le nord d’Israël dans une opération de diversion avant ce kidnapping.

La cérémonie, avec allumage de bougies à la mémoire des victimes du Hezbollah, a été co-organisée par l’UEJF – Union des Etudiants Juifs de France- et s’est déroulée en présence de son nouveau Président, Raphaël Haddad, qui a pris la parole pour dénoncer les méfaits du Hezbollah. Comme l’a fait également Huguette Chomsky-Magnis, Présidente du Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme, association co-organisatrice de la manifestation. Avec SOS Attentats.

Richard Prasquier, le nouveau Président du CRIF – Conseil Représentatif des Institutions Juives de France -, était venu apporter son soutien, comme Gil Taïeb, Président de l’ABSI – Association pour le bien-être des soldats israéliens – ou Yves Kamami, représentant le B’nai B’rith de France.Le FSJU – Fonds Social Juif Unifié -, la WIZO les CCJ – Union des Conseils des Communautés juives de France – ou Medbrige soutenaient aussi la cérémonie.

Richard Prasquier rappelait également les attentats visant des Juifs perpétrés par le Hezbollah. Avec, notamment, 85 morts et plus de 200 blessés à Buenos Aires.

Il faut également souligner la présence de l’Amiral Darmon, Président d’Honneur de France-Israël, d’administrateurs du Consistoire de Paris Ile-de-France, de la nouvelle Présidente de « Ni putes ni soumises » ou de Diagne Chanel, Présidente du Comité Soudan.

Si, pour l’UEJF, la présence du Hezbollah sur le territoire français était inadmissible, le CRIF, pour sa part, bien que prenant acte de la volonté française de favoriser la recherche de la paix au Liban, déplorait que le Hezbollah puisse tirer une quelconque légitimité de sa participation à la réunion interlibanaise.

Il faut rappeler que le Président de la République, lorsqu’il a reçu les familles des deux soldats kidnappés par le Hezbollah et du soldat kidnappé par le Hamas, a dit clairement qu’il considérait que le Hezbollah est une organisation terroriste et qu’il ne le rencontrerait pas. Ce qu’a confirmé David Martinon, porte-parole de l’Elysée. Qui a également déclaré que pour la Commission Européenne ce parti chiite n’est pas considéré comme un mouvement terroriste. Même si le Parlement européen a réclamé son désarmement prévu dans les nombreuses résolutions des Nations Unies à propos du Liban.

Un sujet qui a fait débat parmi les participants à cette cérémonie, certains y voyant un double langage.

Toutefois, comme l’avaient promis le Chef de l’Etat et le ministre des Affaires étrangères lorsqu’ils ont reçu récemment les familles des soldats kidnappés, leur sort a été évoqué lors de la rencontre de La Celle Saint- Cloud. Bernard Kouchner a déclaré dans une conférence de presse qui s’est tenue à l’issue de cette rencontre à huit-clos avoir compris qu’ils étaient vivants et que les négociations en cours sous l’égide de l’ONU étaient en bonne voie. Il ne semble pourtant pas qu’une preuve de leur état de santé ait été donnée, mis à part des assurances verbales.

Il déclarait, par ailleurs, que si les relations entre les 31 Libanais représentant 14 partis et la société civile libanais avaient été tendues le premier jour, elles avaient été sereines et même amicales, parfois fraternelles, le second. Avec des avancées qui font espérer que ce dialogue inter-libanais se poursuivra. Bernard Kouchner doit d’ailleurs se rendre à Beyrouth à la fin du mois pour poursuivre cette mission de facilitateur. On ne peut qu’espérer qu’il demandera des preuves tangibles du sort des deux soldats kidnappés et que la Croix-Rouge puisse les rencontrer. Comme c’est le cas pour les Libanais détenus en Israël. Prisonniers arabes dont il a également été fait mention lors des conversations avec le ministre des Affaires étrangères.

La cérémonie à la mémoire des victimes du Hezbollah s’est clôturée par la Marseillaise. Et s’il y avait quelques drapeaux israéliens, des drapeaux français avaient été distribués en grand nombre, signifiant que le terrorisme du Hezbollah ne touche pas que des Israéliens.

Source : téléj.info

2 commentaires pour Terrorisme: Le seul parti politique au monde à disposer de… 18 000 missiles! (The world’s only political party with… 18,000 missiles!)

  1. […] l’Europe nous refait le coup de la la différence entre son "aile militaire" et le parti de Dieu aux 18 000 fusées (ou 40 000 ?) […]

    J'aime

  2. […] l’Europe nous refait le coup de la la différence entre son "aile militaire" et le parti de Dieu aux 18 000 fusées (ou 40 000 ?) […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :