Mariage pour tous: Hors de l’Eglise point de salut (Extra ecclesia nulla salus: Fake Western priests for authentic Christian feel or authentic Western priests for fake Christian feel ?)

french_weddingPère, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Jésus (Luc 23: 34)
Extra Ecclesiam nulla salus. Cyprien de Carthage
Notre monde est de plus en plus imprégné par cette vérité évangélique de l’innocence des victimes. L’attention qu’on porte aux victimes a commencé au Moyen Age, avec l’invention de l’hôpital. L’Hôtel-Dieu, comme on disait, accueillait toutes les victimes, indépendamment de leur origine. Les sociétés primitives n’étaient pas inhumaines, mais elles n’avaient d’attention que pour leurs membres. Le monde moderne a inventé la «victime inconnue», comme on dirait aujourd’hui le «soldat inconnu. (…) Le christianisme peut maintenant continuer à s’étendre même sans la loi, car ses grandes percées intellectuelles et morales, notre souci des victimes et notre attention à ne pas nous fabriquer de boucs émissaires, ont fait de nous des chrétiens qui s’ignorent. René Girard
Je crois qu’il y a beaucoup de chemins possibles et c’est une croyance qu’il existe une puissance supérieure, une croyance à laquelle nous sommes connectés en tant que peuple. Qu’il y a des valeurs qui transcendent la race ou la culture, qui nous font aller de l’avant et il y a une obligation pour chacun de nous individuellement et collectivement d’assumer la responsabilité de faire vivre ces valeurs. Barack Obama (2004)
Je vivais à Sapporo, étudiant le japonais et j’avais besoin d’argent… C’est beaucoup mieux payé que d’enseigner les langues dans une école. Etre un faux prêtre est un service qui marche bien au Japon. J’ai même fait un spot commercial pour une pub. A Sapporo, il y a cinq agences qui emploient au moins vingt faux prêtres. Dans une ville comme Tokyo, il doit y en avoir des centaines. A l’hôtel où je travaille, il y a une chapelle chrétienne à côté d’une chapelle shintoïste. La chapelle chrétienne est toujours utilisée, mais la chapelle shintoïste ne sert pplus que comme débarras. Mais on tombe occasionnellement sur des vrais prêtres. Ils sont tout à fait contre nous, mais il n’y a pas assez d’authentiques prêtres japonais pour satisfaire la demande. Je donne une bonne performance. J’utilise une prière de mariage apache dans ma cérémonie. Ca fonctionne très bien, même si j’ai dû enlever la partie sur le dieu-ours dans le ciel. Si les gens pleurent à la fin, je pense que j’ai fait du bon travail. Mark Kelly
Les gens aiment la robe, le baiser et l’image que tout cela donne. Et pourtant les Japonais chrétiens ne représentent que 1% dans notre pays, mais il n’empêche que 90 % des mariages sont religieusement célébrés dans le style chrétien. (…) C’est un vrai problème pour nous. Ces prêtres sont factices et donnent une mauvaise image de nous. Il faut que le marié et la mariée aient de vraies noces religieuses. Ce n’est pas ainsi que cela doit se passer. J’ai même entendu dire que dans certains hôtels, on utilise un membre du personnel quand on n’a pas de faux prêtre sous la main. Prêtre japonais catholique
A Neuilly-sur-Seine, banlieue aisée de Paris, l’église adventiste marie des couples japonais presque tous les jours. Il y a plusieurs années, lorsque l’agence Watabe s’est rapprochée des autorités, les membres de l’Eglise adventiste de France se sont prononcés par un vote et ont approuvé à la majorité la tenue de « cérémonies de célébration ». Selon Bernard Cassard, le pasteur qui s’occupe de toutes les cérémonies, les membres de l’église ont vu là une forme d’évangélisation. Il reconnaît toutefois que l’Eglise adventiste du septième jour se montre plus stricte envers ses membres et refuse de célébrer des mariages entre adventistes et non-adventistes. The New York Times

Attention: un mariage pour tous peut en cacher un autre !

Faux prêtres chrétiens pour ambiance chrétienne authentique au Japon ou vrais prêtres ou pasteurs occidentaux pour fausse ambiance chrétienne en Europe ?

En ces temps étranges où, des droits de l’homme à la concurrence victimaire, les vérités bibliques et évangéliques ont fait de nous, selon le mot de René Girard et jusque dans leurs pires excès, des « chrétiens qui s’ignorent »

Et où, dans un Occident où l’on obtient le statut de refugiée politique pour avoir abattu (les seins nus, s’il vous plait !) une croix à la scie tronçonneuse, avec la nouvelle ferveur des labyrinthes d’église, nos néo-chrétiens sont tentés par le retour aux pratiques les plus archaïques ou en tout cas les plus éloignées de la rationalité occidentale …

Comment encore s’étonner qu’à l’instar de nos églises désespérément vides et paupérisées, nos institutions les plus sacrées ne soient plus bonnes que comme déco d’ambiance pour ceux qui, touristes et nouveaux mariés extrême-orientaux ou homosexuels, en étaient les plus éloignés ?

Japon: Faux prêtres chrétiens en activité

Altermedia France

11/11/2006

Avec la nouvelle mode des mariages dans le style chrétien au Japon, quelques Occidentaux ont trouvé un moyen de gagner facilement de l’argent en jouant les prêtres. Ce qui ne plaît pas à tout le monde et particulièrement aux vrais prêtres.

Comme de nombreux Occidentaux ravis de se tourner vers une activité lucrative et insolite, ce Britannique officie le week-end comme faux prêtre chrétien. Interviewé par une journaliste de BBCNews, Mark Kelly, originaire du Lancashire anglais vit au Japon depuis 6 ans et le week end, il officie comme faux prêtre.

“Je vivais à Sapporo, étudiant le japonais et j’avais besoin d’argent… C’est beaucoup mieux payé que d’enseigner les langues dans une école” affirme-t-il. Etre un faux prêtre est un service qui marche bien au Japon. “J’ai même fait un spot commercial pour une pub”. A l’entendre, rien qu’à Sapporo, il y a cinq agences qui emploient au moins 20 faux prêtres. A Tokyo, il pense qu’il doit y en avoir des centaines.

Les faux prêtres occidentaux sont employés à l’occasion de mariages dans le style occidental pour ajouter un plus à l’atmosphère. Ce ne sont pas des cérémonies légales, les couples doivent de toute façon passer devant le Registre civil officiel.

Il n’y a pas si longtemps la plupart des mariages au Japon étaient célébrés dans le culte shinto mais ces dernières années les mariages dans le style occidental ont pris de l’importance et sont devenus très populaires, affirme un prêtre japonais. “Les gens aiment la robe, le baiser et l’image que tout cela donne”. Et pourtant les Japonais chrétiens ne représentent que 1% dans notre pays, mais il n’empêche que 90 % des mariages sont religieusement célébrés dans le style chrétien”.

Mark Kelly raconte que dans l’hôtel où il est employé , il y a une chapelle chrétienne tout près de la chapelle shinto. La chapelle chrétienne est tout le temps utilisée tandis que la chapelle shinto sert de débarras”! Bien sûr qu’il y a des prêtres chrétiens japonais, ajoute pour sa part cet employé qui travaille dans l’une de ces chapelles, mais la demande de ces mariages est telle…

Chapelle au supermarché à côté des bars à sushis

Les chapelles dans le style occidental sont souvent situées dans les lieux les plus inattendus, hôtels, supermarchés… Ainsi la chapelle Morito Ishi Kyoka se trouve au 6e étage d’un supermarché à Sapporo. “Vous vous promenez entre les restaurants de sushi, les magasins de gâteaux les bars à nouilles et vous apercevez une grotte de pierre en plastique gris surmontée de fleurs en plastique et de lumières douces. Il y a même des chérubins, en plastique aussi, et une petite fontaine. “C’est dans le style des églises de pierre du Moyen Age” ajoute cet employé.

Les faux prêtres se retrouvent parfois devant des situations pas communes à gérer. Parfois la mariée est enceinte et se trouve mal. Ce n’est pas toujours très romantique”.

Un prêtre japonais catholique a déclaré, tout en souhaitant rester anonyme: “C’est un vrai problème pour nous. Ces prêtres sont factices et donnent une mauvaise image de nous. Il faut que le marié et la mariée aient de vraies noces religieuses. Ce n’est pas ainsi que cela doit se passer. J’ai même entendu dire que dans certains hôtels, on utilise un membre du personnel quand on n’a pas de faux prêtre sous la main”.

Certains Japonais eux-mêmes sont très étonnés d’apprendre que ces prêtres soient de faux religieux, relève BBCNews.

(source : apic)

Voir aussi:

Mariages blancs en France pour touristes nippons
Doreen Carvajal

The New York Times

traduit par Courrier international

Des nombreux couples de Japonais viennent à Paris ou en Europe pour célébrer leur mariage au cours d’une cérémonie religieuse. Une véritable économie se développe autour de ces touristes à la recherche de rites exotiques et de romantisme.

Paris – La première fois qu’Hirosha Watanabe et Naoko Shibuya ont mis le pied dans une église, c’était pour un instant étourdissant. Ils remontaient l’allée centrale, lui en queue-de-pie gris perle, elle en robe de mariée vaporeuse, au son de la classique Marche nuptiale de Wagner. Devant l’autel de l’église américaine de Paris, ils ont été rejoints par un ministre du culte, un interprète, un vidéaste et un photographe, acteurs incontournables des somptueuses cérémonies à l’occidentale avec toute la panoplie traditionnelle que proposent les forfaits mariage japonais.

Dans leur grande majorité, les jeunes mariés sont plus familiers des coutumes shinto que des rites chrétiens. Mais ils viennent en masse à Paris et dans d’autres villes européennes en quête de rituels, de vitraux et d’orgues ronflants, autant de caractéristiques qu’ils ont choisies sur des catalogues en ligne.

En haute saison, en été et en automne, les Japonais sont si nombreux à venir se passer la bague au doigt que l’église interconfessionnelle américaine a dû faire appel à des pasteurs retraités pour célébrer le sacrement du mariage. Une église adventiste des abords de Paris et la cathédrale américaine, qui propose des cérémonies célébrées par l’évêque, accueillent également de nombreux jeunes couples japonais. « Nous voyons cela comme l’occasion de nous ouvrir à des nouveaux venus par le biais d’une rencontre transculturelle radicale », explique Zachary Fleetwood, le doyen de la cathédrale. « Nous voyons que ces couples sont profondément émus et touchés par cette expérience, et nous le sommes aussi. »

Ces mariages de rêve, qui peuvent coûter de 2 750 à 5 800 dollars [entre 2 000 et 4 200 euros], n’ont rien d’officiel. Rares sont les Japonais qui peuvent faire état des quarante jours de résidence nécessaires pour se marier légalement en France ; la plupart arrivent de Tokyo par le vol de 6 h 30 quelques heures avant leur mariage. Ils s’unissent donc civilement au Japon puis se rendent dans les églises parisiennes pour une « bénédiction », une « célébration » ou une cérémonie d’action de grâce.

Les agences de tourisme nuptial sont des institutions au Japon. Hawaii reste leur destination phare, mais, depuis peu, les autorités de l’archipel du Pacifique s’inquiètent d’un ralentissement du marché du mariage. L’Europe et la partie continentale des Etats-Unis se taillent une petite part de ce tourisme nuptial, mais, dans son rapport annuel sur les lunes de miel et mariages à l’étranger, le ministère japonais de la Santé, du Travail et de la Protection sociale souligne que le Vieux Continent accueille désormais 2 % de ces cérémonies. Depuis un an, ce sont ainsi quelque 20 000 couples japonais qui ont organisé une célébration en Europe.

On trouve dans les catalogues des descriptions détaillées de châteaux français et suisses tout droit sortis de contes de fées et d’églises à Londres et Paris. Les forfaits comprennent aussi tous les accessoires incontournables du mariage : robe blanche, maquillage, coiffeur et même gants immaculés pour le marié.

Si certains couples vont à l’étranger, c’est parce que chez eux « il leur faut inviter tous leurs amis et leurs proches aux cérémonies », explique Akihiro Hayashi, analyste chez Ichiyoshi Research, une société de Tokyo qui suit les activités du numéro un du secteur, Watabe, et de son concurrent, Best Bridal. « Au Japon, ils doivent organiser pour toute la famille une grande fête qui leur coûte près de 30 000 dollars, alors que 10 000 dollars suffisent à couvrir le voyage et le mariage à l’étranger. »

A l’église américaine de Paris, si l’on refuse de préciser les tarifs pratiqués, on reconnaît que les recettes issues des mariages financent 15 % au budget d’exploitation de l’église et que les unions de Japonais représentent 80 % des cérémonies célébrées.

A Neuilly-sur-Seine, banlieue aisée de Paris, l’église adventiste marie des couples japonais presque tous les jours. Il y a plusieurs années, lorsque l’agence Watabe s’est rapprochée des autorités, les membres de l’Eglise adventiste de France se sont prononcés par un vote et ont approuvé à la majorité la tenue de « cérémonies de célébration ». Selon Bernard Cassard, le pasteur qui s’occupe de toutes les cérémonies, les membres de l’église ont vu là une forme d’évangélisation. Il reconnaît toutefois que l’Eglise adventiste du septième jour se montre plus stricte envers ses membres et refuse de célébrer des mariages entre adventistes et non-adventistes.

« C’est l’occasion pour nous de rencontrer des gens qui ne sont pas chrétiens, souligne Bernard Cassard après une cérémonie, assis dans le jardin verdoyant de l’église. Le principe de la célébration est de leur enseigner quelques éléments du christianisme. » Levant les yeux, le pasteur aperçoit le couple de jeunes mariés japonais, resplendissant, sortant de son église. Un photographe lui fait signe et, sans un mot, Bernard Cassard s’éclipse hors du champ.

Voir encore:

Faking it as a priest in Japan

BBC NEWS

2 November 2006

With a rise in the popularity of Christian-style weddings in Japan, some Westerners are finding they can make a lucrative living by acting as priests. But it does not please everyone, particularly genuine priests, as Kathleen McCaul reports.

Mark Kelly is originally from Lancashire in England. He has been living in Japan for six years and, at the weekend, he is a fake priest.

« I was living in Sapporo, studying Japanese, and I needed the money. It’s far better paid than teaching in a language school, » he said.

« Being a fake priest is big business in Japan – I’ve done a TV commercial for one company, » he added. « In Sapporo, there are five agencies employing about 20 fake priests. In a city like Tokyo, there must be hundreds. »

The fake Western priests are employed at Western-style weddings to give a performance and add to the atmosphere. These are not legal ceremonies – the couples also have to make a trip to the local registrar.

« In the past almost all weddings in Japan were Shinto, but in the last few years Western-style weddings have appeared and become very popular, » said one Japanese priest.

“ It is important for the bride and groom to have a proper wedding, and they are not getting it from these foreign priests ”

Japanese priest

« People like the dress, the kiss and the image. Japanese Christians make up only 1% of the country, but now about 90% of weddings are in the Christian style. »

« At the hotel where I work, there is a Christian chapel next to a Shinto chapel. The Christian chapel is always in use, but the Shinto chapel is being used as a storeroom, » Mr Kelly said.

The fake Western priests are used to create an authentic Christian feel.

« There are Japanese priests, but most couples are trying to re-create a European wedding, so overwhelmingly ask for a foreign priest, » said Momo, who works at Morito Ishi Kyokai (forest and stone) chapel.

Supermarket chic

Western-style chapels are often found in unexpected places.

Morito Ishi Kyokai is on the sixth floor of a supermarket in Sapporo.

As you walk between sushi restaurants, cake shops and noodle bars, a grey plastic stone grotto decked in plastic flowers and fairy lights suddenly appears.

There are plastic cherubs and little fountains inside.

« It is designed in the style of mid-century stone churches in Europe, » said Momo.

Mr Kelly worked at the chapel when it first opened.

« Because it was in a shopping centre, you got the sounds of vegetables on special offer, » he said.

« It’s very popular because it’s still new, » added Momo.

Omi Junko plays the flute in a club and comes to the chapel to practise.

« I like to come here. It has a good atmosphere because it is a church, » she said.

Hazards of the job

The fake priests in Japan sometimes have to deal with difficult situations.

« Once I was holding a ceremony and an old man dressed head to toe in military uniform hobbled to the front and fell asleep, » said Mr Kelly.

« Halfway through the service, he opened his eyes and I think he was back in Burma or Thailand. He looked straight at me, stood up and started unsheathing his rifle. Fortunately he was pretty slow and his relatives stopped him. »

“ Once, the bride vomited on me and then fainted. It wasn’t very romantic ”

Mark Kelly

Mr Kelly has often presided over ceremonies where the bride is pregnant.

« It is common. Once, the bride vomited on me and then fainted. It wasn’t very romantic, » he said.

Another difficulty is meeting genuine Japanese priests.

« We do occasionally bump into the real thing. They are very much against us, but there are not enough genuine Japanese priests to meet the demand » he said.

One Japanese Christian priest spoke out, but did not want to be identified.

« It is a real problem for us. They are not genuine and they give us a bad name, » he said.

« It is important for the bride and groom to have a proper wedding, and they are not getting it from these foreign priests. I have even heard of hotels using staff when they can’t find anyone else. »

Omi Junko was surprised to find out that some of the Western priests were not genuine.

« I thought the priests were all real and I think everyone in Japan thinks that, » she said.

But Mr Kelly argues that the ceremony is not about religion, but about image.

« I give a good performance. I use an Apache wedding prayer in my ceremony. It works very well, although I had to take out the part about the bear god in the sky, » he said.

« If people are crying by the end of the wedding, I think I have done a good job. »

Voir enfin:

So you want a romantic French wedding?

We all gawk at photos of lavish celebrity weddings in France of high watt couples like Eva Longoria who marched down the aisle with a bouquet of orchid stems at the Church of Sain Germain l’Auxerrois to marry Antonio Spurs point guard Tony Parker.

But how easy is it for low wattage foreign visitors to get married in the capital of romance? Through painful personal experience, your globespotter can attest that it is a torturous path to arrange a legal civil French ceremony. Only French civil marriages are recognized by the state although most couples usually are married later in churches.

First there’s a 40 day residency requirement. Then there’s the onerous paperwork, from supplying a current French utility bill to commissioning a state-certified French official to translate foreign language birth certificates. Years ago, I simply gave up, buying the wedding rings in Paris and then retreating to a French chapel in New York

But today there is a new cottage industry of wedding arrangers who will set up church “blessings,” “thanksgiving ceremonies,” and nuptial “celebrations” that pretty much look like the real thing. The only requirement (aside from fees that range from 2,000 to 6,000 euros for church rental, dress and tux etc.) is that the potential bride and groom arrive with a certificate of civil marriage in their home countries.

These fantasy style weddings have been elevated to an art form by Japanese companies like Watabe, which caters to Asian markets. But they have an office in Paris and there are other French companies in the business. Their catalogues of wedding locales includes the American Church in Paris, the American Cathedral, and assorted castles where we are told that august aristocrats such as the Marquis de Breteuil can celebrate wedding ceremonies “in accordance with the custom prevailing up to the French Revolution.” Whatever that is, but surely there’s cake.

“They’re all sympbolic weddings,” said Mark Drudis, whose company, Golden Star Events in Monaco, organizes fantasy weddings in the south of France. “The French ask for about a month and a half of residency so it’s nearly impossible. You need a medical cerificate and this blocks people quite a lot. And all this for a civil ceremony that is only 15 minutes. So that’s a waste of time. People want something that’s suitable for framing.”

2 commentaires pour Mariage pour tous: Hors de l’Eglise point de salut (Extra ecclesia nulla salus: Fake Western priests for authentic Christian feel or authentic Western priests for fake Christian feel ?)

  1. […] encore s’étonner qu’à l’instar de nos églises désespérément vides et paupérisées, nos institutions les plus sacrées ne soient plus bonnes que comme déco d’ambiance pour ceux qui, touristes et nouveaux mariés […]

    J'aime

  2. jcdurbant dit :

    A MODERN WORLD FULL OF CHRISTIAN IDEAS GONE MAD (After, the marriage for all, the marriage with yourself)

    “There are about 32 million people in the United States who are in single households — about a quarter of all households. And if you think of it that way, that means that all these people are living single and they live in a society where singledom is not recognized by a lot of people. It doesn’t surprise me that people who live alone want some type of acknowledgment from others that this is a reasonable choice. Basically it’s not a legal marriage, it’s just a ceremony that says she’s happy. It makes sense in the context that she’s doing what millions of people do, they get married to be acknowledged by their friends and family. »

    Brian Powell (Indiana University)

    Dans l’ensemble du monde développé, les femmes font des études plus longues que les hommes. Sortant de l’Université à un âge où leur mère était déjà mariée, les femmes du Japon et de Corée du Sud partent en quête d’un conjoint de plus en plus tard dans leur vie. Les statistiques sur le sujet montrent qu’en Europe comme aux Etats-Unis, plus une femme est éduquée, plus elle se mariera tard ou pas du tout. Car plus une femme avance en niveau d’études et en succès professionnel, plus elle va chercher un conjoint de statut au moins équivalent. Mais plus elle attend, moins les maris potentiels sont disponibles. La diplômée, cadre de trente-cinq à quarante ans, se rabattra alors sur un « second » marché que l’on n’osera pas appeler celui de l’occasion. A la lumière de cette évolution, Sunny Lee apparaît comme plus précurseur que fantasque. (…) aux Etats-Unis, depuis que le mariage homosexuel est légal, il n’est question dans les médias que des droits… des transexuels. Il n’empêche que ces controverses n’affectent jamais que des minorités. Et à en croire les statistiques, en Europe et aux Etats-Unis, l’infidélité stagne en-dessous de 15%, l’union libre recule et le nombre de divorces diminue. A bien y réfléchir, même Sunny Lee est favorable au mariage, fût-il d’elle avec elle-même.

    Guy Sorman

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :