Gettysburg Address/143e: Il y a quatre-vingt-sept ans (Four score and seven years ago)

The Gettysburg Address

Lincoln

Un des discours les plus célèbres de l’histoire des Etats-Unis est celui prononcé par Abraham Lincoln à Gettysburg. C’est un discours simple mais éloquent, qui résume en quelques paragraphes la cause de l’Union.

Il a été prononcé le 19 novembre 1863, pendant la guerre de Sécession, sur le site de la bataille de Gettysburg en Pennsylvanie. Il s’agissait d’inaugurer un cimetierre dédié aux 8000 soldats tombés pendant la bataille.

Les personnes présentes et les journalistes de l’époque ne se sont pas toutes rendues compte de l’importance de ce discours. Il faut dire que Lincoln s’est exprimé ce jour là après le président de l’université d’Harvard qui avait déclamé un discours fleuve de deux heures. A côté les trois minutes du discours du président paraissaient bien légères.

Et pourtant, en quelques mots Lincoln a rappelé les valeurs sur lesquelles son pays avait été fondé et pour lesquelles il était prêt à lutter. Cette force de conviction et ce rappel à l’union et la démocratie sont donc restés gravés dans l’histoire.

Vous pouvez trouver un scan du manuscrit ici et une transcription (Gettysburg Address).

Abraham Lincoln est un des présidents ayant le plus marqué l’histoire américaine et il fait partie du groupe des quatre présidents dont le visage est gravé sur le Mont Rushmore.

Gettysburg Address

Abraham Lincoln est un des présidents ayant le plus marqué l’histoire américaine et il fait partie du groupe des quatre présidents dont le visage est gravé sur le Mont Rushmore.Four score and seven years ago our fathers brought forth on this continent a new nation, conceived in liberty, and dedicated to the proposition that all men are created equal.

Gettysburg address

Now we are engaged in a great civil war, testing whether that nation, or any nation, so conceived and so dedicated, can long endure. We are met on a great battle-field of that war. We have come to dedicate a portion of that field, as a final resting place for those who here gave their lives that that nation might live. It is altogether fitting and proper that we should do this.

But, in a larger sense, we can not dedicate, we can not consecrate, we can not hallow this ground. The brave men, living and dead, who struggled here, have consecrated it, far above our poor power to add or detract. The world will little note, nor long remember what we say here, but it can never forget what they did here. It is for us the living, rather, to be dedicated here to the unfinished work which they who fought here have thus far so nobly advanced. It is rather for us to be here dedicated to the great task remaining before us—that from these honored dead we take increased devotion to that cause for which they gave the last full measure of devotion—that we here highly resolve that these dead shall not have died in vain—that this nation, under God, shall have a new birth of freedom—and that government of the people, by the people, for the people, shall not perish from the earth.

Discours

« Il y a quatre-vingt-sept ans, nos pères ont donné naissance sur ce continent à une nouvelle nation, conçue dans la liberté, et vouée à l’idée que tous les hommes sont créés égaux. Maintenant, nous sommes engagés dans une grande guerre civile, examinant si cette nation ou toute nation ainsi conçue et destinée peut longtemps survivre. Nous sommes rassemblés sur un grand champ de bataille de cette guerre. Nous sommes venus pour consacrer une partie de cette terre comme dernière demeure à ceux qui ont donné leur vie afin que cette nation puisse vivre. Ce n’est somme toute que convenance et justice que nous fassions ceci.

Mais plus généralement, nous ne pouvons destiner, nous ne pouvons consacrer, nous ne pouvons sanctifier cette terre. Les braves, vivants et morts, qui ont lutté ici, l’ont consacré si loin de notre pauvre pouvoir d’ajouter ou de retrancher. Le monde n’accordera pas beaucoup d’importance, ni ne se souviendra longtemps de ce que nous avons dit ici, mais ce qu’ils ont fait ici ne pourra jamais être oublié.

C’est à nous les vivants, d’être voués ici à la tâche inachevée pour laquelle ils ont jusqu’ici lutté si noblement. C’est plutôt à nous, d’être ici voués à la grande tâche qui nous revient: que de ces honorés défunts nous portions une dévotion grandissante à cette cause pour laquelle ils ont donné la dernière et grande mesure de dévouement, que nous sommes ici hautement résolus à ce que ces morts ne seront pas morts en vain, que cette nation, si Dieu le veut, verra renaître la liberté, et que le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple, ne disparaitra pas de la terre. »

Abraham Lincoln, 19 novembre 1863

 

One Response to Gettysburg Address/143e: Il y a quatre-vingt-sept ans (Four score and seven years ago)

  1. […] ne pas repenser à l’Adresse de Gettysburg et Je fais un rêve réunis du sport américain parce qu’il semble en définir […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :