Anti-américanisme: Bigard-Ahmadinejade, même combat! (After the Holocaust deniers, Iranian leader updates his appeal to the world’s anti-capitalists and 9/11 truthers)

BigardComment la puissance américaine a-t-elle été contestée le 11 septembre 2001? Sujet de géographie du brevet francais (2005)
Aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone. Thierry Meyssan
Moi j’ai tendance à être plutôt souvent de l’avis de la théorie du complot.(…) Parce que  je pense qu’on nous ment sur énormément de choses: Coluche, le 11-Septembre. (…) c’était bourré d’or les tours du 11-Septembre, et puis c’était un gouffre à thunes parce ce que ça a été terminé, il me semble, en 73 et pour recâbler tout ça, pour mettre à l’heure de toute la technologie et tout, c’était beaucoup plus cher de faire les travaux que de les détruire. Marion Cotillard
[Est-ce que tu penses que Bush peut être à l’origine de ces attentats (les attentats du 11-Septembre) ?] Je pense que c’est possible. Je sais que les sites qui parlent de ce problème sont des sites qui ont les plus gros taux de visites. (…) Et donc je me dis, moi qui suis très sensibilisée au problème des nouvelles techniques de l’information et de la communication, que cette expression de la masse et du peuple ne peut pas être sans aucune vérité. (…) Je ne te dis pas que j’adhère à cette posture, mais disons que je m’interroge quand même un petit peu sur cette question.(…) C’est la responsabilité de chaque blogueur de se faire son idée. Christine Boutin (nov. 2006)
Je suis allée voir l’ambassadeur iranien à l’époque et il a dit que bien sûr c’était vrai. » (…) Elle affirme donc que la CIA et d’autres agences étaient au courant qu’il y aurait quelque chose le 11 septembre? « Absolument ». Doit-on comprendre qu’il s’agit d’un complot interne US ou que al-Qaïda est le responsable? « Tout le monde est responsable. Si seulement vous en saviez plus, c’est encore plus déprimant. » Juliette Binoche (sept. 2007)
Il est sûr et certain maintenant que les deux avions qui sont écrasés soit disant dans la forêt et au Pentagon n’existent pas, il n’y a jamais eu d’avions, ces deux avions volent encore, c’est un mensonge absolument énorme (…) et l’on commence à penser très sérieusement que ni al Qaida et ni aucun ben Laden n’a été responsable des attentats su 11 Septembre (…) Non, c’est un missile américain qui frappe le Pentagone, tout simplement donc ils ont provoqué eux mêmes, ils ont tué des Américains. (…)  c’est une démolition programmée les tours du World Trade Center (…) tous les spécialistes de la terre sont d’accord là-dessus. Jean-Marie Bigard
Je pense que ce qui s’est passé le 11 septembre 2001 est un des éléments les plus marquants de notre jeune siècle, mais détermine aussi tout ce qui s’est passé jusqu’à aujourd’hui. Je pense que ce qui s’est passé le 11 septembre 2001 et la version officielle qui a été donnée par les Américains est obligatoirement questionnable. Il faut absolument se poser la question. On ne peut pas prendre l’information officielle de manière… (…) On ne peut pas, c’est impossible. Il suffit d’examiner ce qui s’est passé cette journée pour poser des questions. Le problème, c’est que les réponses n’ont pas été données par les commissions officielles américaines (…). Je ne parle pas de complot car on n’en est pas là pour l’instant. Le problème c’est de savoir ce qui s’est passé sur cette journée très très spéciale (…). J’ai eu la chance de travailler sur le document «Apocalypse» sur la deuxième guerre mondiale. Le devoir de mémoire, c’est dire: est-ce-que ça s’est déjà passé et est-ce qu’on peut en tirer des conséquences? La montée de Hitler et du nazisme, c’est l’invention d’un système de communication extrêmement bien huilé. Toutes ces choses, on l’a déjà vécu. Goebbels a dit «Plus le mensonge est gros, plus il passe». Donc on doit se poser la question de ce qui s’est passé le 11 septembre. Internet est le seul endroit où le déni est débattu (…). Comment on peut faire tomber trois tours avec deux avions? (…) Il s’est passé le même jour une attaque sur le Pentagone où un avion de ligne est censé avoir fait une manoeuvre absolument incroyable pour rentrer dans le Pentagone, le bâtiment le plus surveillé et le plus protégé au monde, sur lequel il n’y a aucune image, à part cinq secondes d’un film. Et le troisième événement c’est un avion où des Américains extrêmement braves attaquent les terroristes et plantent l’avion eux-mêmes pour sauver le président américain (…). Je parle du vol 93.  Matthieu Kassovitz (sep. 2007)
Comme vous vous êtes libérés de l’esclavage des moines, des rois et du féodalisme, vous devriez vous libérer des déceptions, des chaînes et de l’exploitation du système capitaliste. Ben Laden (sept. 2007)
La révolution iranienne fut en quelque sorte la version islamique et tiers-mondiste de la contre-culture occidentale. Il serait intéressant de mettre en exergue les analogies et les ressemblances que l’on retrouve dans le discours anti-consommateur, anti-technologique et anti-moderne des dirigeants islamiques de celui que l’on découvre chez les protagonistes les plus exaltés de la contre-culture occidentale. Daryiush Shayegan
L’islamisme tire son langage, ses objectifs et ses aspirations au moins autant des formes les plus grossières du marxisme que de la religion. Ses leaders sont aussi influencés par Lénine, Sartre, Staline et Fanon que par le prophète. Azar Nafisi
This is the ideological component of Ahmadinejad’s grand strategy: To overcome the limitations imposed on Iran by its culture, geography, religion and sect, he seeks to become the champion of radical anti-Americans everywhere. That’s why so much of his speech last week was devoted to denouncing capitalism, the hardy perennial of the anti-American playbook. But that playbook needs an update, which is where 9/11 « Truth » fits in. Bret Stephens

Attention: un bouffon peut en cacher bien d’autres!

Apres nos Meyssan, Boutin, Binoche, Cotillard, Bigard et Kassovitz nationaux … Ahmadinejade!

Au lendemain, a la veille d’une enieme negociation ou d’eniemes menaces de sanctions, d’une enieme provocation annuelle en direct du siege de l’ONU par un pantin des mollahs aussi fidele que le Beaujolais nouveau

Bret Stephens du WSJ decrypte la derniere mise a jour de la strategie ideologique d’une mollahcratie condamnee, comme nombre de nos Bigard ou Kassovitz ou Ben Laden ou Zawahiri, a l’eternelle surenchere

Et a ratisser de plus en plus large pour maintenir leur capacite de provocation et s’attirer les sympathies d’une sorte de front commun et mondial du ressentiment

What Ahmadinejad Knows

Iran’s president appeals to 9/11 Truthers.

Bret Stephens

September 28, 2010

Let’s put a few facts on the table.

• The recent floods in Pakistan are acts neither of God nor of nature. Rather, they are the result of a secret U.S. military project called HAARP, based out of Fairbanks, Alaska, which controls the weather by sending electromagnetic waves into the upper atmosphere. HAARP may also be responsible for the recent spate of tsunamis and earthquakes.

• Not only did the U.S. invade Iraq for its oil, but also to harvest the organs of dead Iraqis, in which it does a thriving trade.

• Faisal Shahzad was not the perpetrator of the May 1 Times Square bombing, notwithstanding his own guilty plea. Rather, the bombing was orchestrated by an American think tank, though its exact identity has yet to be established.

• Oh, and 9/11 was an inside job. Just ask Mahmoud Ahmadinejad.

The U.S. and its European allies were quick to walk out on the Iranian president after he mounted the podium at the U.N. last week to air his three « theories » on the attacks, each a conspiratorial shade of the other. But somebody should give him his due: He is a provocateur with a purpose. Like any expert manipulator, he knew exactly what he was doing when he pushed those most sensitive of buttons.

He knew, for instance, that the Obama administration and its allies are desperate to resume negotiations over Iran’s nuclear programs. What better way to set the diplomatic mood than to spit in their eye when, as he sees it, they are already coming to him on bended knee?

He also knew that the more outrageous his remarks, the more grateful the West would be for whatever crumbs of reasonableness Iran might scatter on the table. This is what foreign ministers are for.

Finally, he knew that the Muslim world would be paying attention to his speech. That’s a world in which his view of 9/11 isn’t on the fringe but in the mainstream. Crackpots the world over—some

of whom are reading this column now—want a voice. Ahmadinejad’s speech was a bid to become theirs.

This is the ideological component of Ahmadinejad’s grand strategy: To overcome the limitations imposed on Iran by its culture, geography, religion and sect, he seeks to become the champion of radical anti-Americans everywhere. That’s why so much of his speech last week was devoted to denouncing capitalism, the hardy perennial of the anti-American playbook. But that playbook needs an update, which is where 9/11 « Truth » fits in.

Could it work? Like any politician, Ahmadinejad knows his demographic.

The University of Maryland’s World Public Opinion surveys have found that just 2% of Pakistanis believe al Qaeda perpetrated the attacks, whereas 27% believe it was the U.S. government. (Most respondents say they don’t know.) Among Egyptians, 43% say Israel is the culprit, while another 12% blame the U.S. Just 16% of Egyptians think al Qaeda did it. In Turkey, opinion is evenly split: 39% blame al Qaeda, another 39% blame the U.S. or Israel. Even in Europe, Ahmadinejad has his corner. Fifteen percent of Italians and 23% of Germans finger the U.S. for the attacks.

Deeper than the polling data are the circumstances from which they arise. There’s always the temptation to argue that the problem is lack of education, which on the margins might be true. But the conspiracy theories cited earlier are retailed throughout the Muslim world by its most literate classes, journalists in particular. Irrationalism is not solely, or even mainly, the province of the illiterate.

Nor is it especially persuasive to suggest that the Muslim world needs more abundant proofs of American goodwill: The HAARP fantasy, for example, is being peddled at precisely the moment when Pakistanis are being fed and airlifted to safety by U.S. Marine helicopters operating off the USS Peleliu.

What Ahmadinejad knows is that there will always be a political place for what Michel Foucault called « the sovereign enterprise of Unreason. » This is an enterprise whose domain encompasses the politics of identity, of religious zeal, of race or class or national resentment, of victimization, of cheek and self-assertion. It is the politics that uses conspiracy theory not just because it sells, which it surely does, or because it manipulates and controls, which it does also, but because it offends. It is politics as a revolt against empiricism, logic, utility, pragmatism. It is the proverbial rage against the machine.

Chances are you know people to whom this kind of politics appeals in some way, large or small. They are Ahmadinejad’s constituency. They may be irrational; he isn’t crazy.

Voir aussi:

Kassovitz, Cotillard… ces people qui théorisent le complot

Jonathan Schel

Slate

le 27 septembre 2009

Mathieu Kassovitz, acteur et réalisateur («La Haine»), a porté plainte vendredi 25 septembre contre l’Express et le Journal du Dimanche pour diffamation publique. Il leur reproche de l’avoir comparé à Joseph Goebbels et à l’historien révisionniste Robert Faurisson après une polémique autour des attentats du 11-Septembre. Le 15 septembre, invité de l’émission «Ce soir ou jamais», Mathieu Kassovitz a été interrogé par Frédéric Taddéi sur la remise en cause de la version officielle sur le 11-Septembre: «Est-ce que vous pensez que c’est digne d’intérêt, est-ce qu’il faut poser le débat ou ignorer cette contestation?» « La version officielle est obligatoirement questionnable» avait-il répondu.

Et voilà, c’est reparti. 16 février 2007, Marion Cotillard dans l’émission «Paris dernière»: «Je pense qu’on nous ment sur énormément de choses: Coluche, le 11 septembre». 5 septembre 2008, Jean-Marie Bigard, chez Laurent Ruquier: «c’est un mensonge absolument énorme, quoi». 16 septembre 2009, Matthieu Kassovitz dans «Ce soir ou jamais»: «Goebbels a dit: plus le mensonge est gros plus il passe. Donc on doit se poser la question de ce qui s’est passé le 11 septembre 2001».

Mais quelle mouche a piqué nos people? Il n’y a guère qu’en France qu’on entend aussi régulièrement des personnalités publiques évoquer les théories du complot. Il faut dire qu’il n’y a aussi qu’en France qu’on publie régulièrement des livres comme «L’Effroyable Imposture» de Thierry Meyssan ou le tout récent «11 septembre: les vérités cachées» d’Eric Raynaud, objet du dérapage de Kassovitz. Ce qui frappe, en tous cas, en mettant ces propos bout à bout, c’est l’immense confusion qui semble régner dans le cerveau de nos stars.

Bigard tire son savoir sur le 11 septembre 2001 de «Lose Change, un truc sur lequel on a accès sur internet (sic)»: «quand même on est absolument sûrs et certains maintenant que les deux avions, qui se sont soi-disant écrasés sur la forêt et le Pentagone, n’existent pas, il n’y a jamais eu d’avions, ces deux avions volent encore». Les avions n’existent pas, et en même temps, ils volent encore, prodige digne des plus grands illusionnistes. Avec un peu de bon sens, Cotillard évite d’extrapoler sur le rapprochement qu’elle suggère entre le 11 septembre et la mort de Coluche. Mais ensuite, elle se lance: «c’était un gouffre à thunes parce qu’elles (les tours) ont été terminées il me semble en 73 et pour recâbler tout ça, pour mettre à l’heure de toute la technologie (sic), c’était beaucoup plus cher de faire des travaux et caetera que de les détruire». La destruction du World Trade Center et du Pentagone s’expliquerait donc par un besoin de «mettre à l’heure de toute la technologie». Intéressant.

Et puis il y a Kassovitz. Le cinéaste est aussi comédien et vient de prêter sa voix à «Apocalypse», le documentaire sur la deuxième guerre mondiale de Daniel Costelle et Isabelle Clarke. C’est donc nimbé de savoir sur le nazisme qu’il se lance dans le parallèle avec notre passé récent: «emmener tout un peuple sans question à la guerre mondiale, on a déjà vécu avec Hitler, c’est les inventeurs du nazisme», balance-t-il après avoir évoqué les guerres en Afghanistan et en Irak et la «mise à mort» de Saddam Hussein, suggérant clairement un parallèle entre la dictature allemande des années 30 et le gouvernement américain d’aujourd’hui. Il ose aussi citer Goebbels pour nous amener à nous «poser la question de ce qui s’est passé le 11 septembre 2001». Kassovitz précise plusieurs fois qu’il ne parle «pas de complot», mais que faut-il déduire de cette tirade contre les médias: «ce qui s’est passé le 11 septembre 2001 et la version officielle donnée par les Américains est obligatoirement questionnable. (…) Internet est le seul endroit où ce sujet est actuellement débattu, il est mis en déni (sic) par les journalistes officiels parce qu’ils ont peur de se rendre compte qu’ils n’ont pas cette liberté de parole».

Au bout du compte, une question se pose, qui n’a rien à voir avec les problèmes de «câblage» des tours jumelles, ou les maximes de Goebbels. Pourquoi fait-on parler ces gens de ce sujet? Quelles compétences ont un humoriste, une actrice et un réalisateur pour juger de la vérité historique? Dans le cas de Bigard et de Cotillard, ce sont les artistes eux-mêmes qui abordent la question. Mais hier soir, c’est Frédéric Taddéi qui a enjoint Kassovitz de s’exprimer sur un livre qui, selon ses propres termes, «conteste la version des attentats telle qu’on la connaît depuis huit ans». Présentation subtilement tendancieuse (si ce qu’on nous dit n’est qu’une «version», la vérité est forcément ailleurs) qui n’a pas manqué d’échauffer les sangs de Matthieu Kassovitz.

A lire aussi notre série sur «Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’autre 11-Septembre» et le «11-Septembre nouveau est arrivé»

Image de une: «Ground Zero, le 15 septembre 2001». REUTERS

Lire l’article original sur Slate.fr

Liens:

[1] http://www.dailymotion.com/bookmarks/al-fred/video/x4l5ue_marion-cotillard-derape-sur-le-11-s_news

[2] http://www.dailymotion.com/video/x6nxbd_jeanmarie-bigard-et-le-11septembre_news

[3] http://www.youtube.com/watch?v=vEwfEGOO554

[4] http://www.amazon.fr/septembre-vérités-cachées-Eric-Raynaud/dp/2753804818

[5] http://www.slate.fr/story/pourquoi-n’y-t-il-plus-de-11-septembre

[6] http://www.slate.fr/story/10261/fermez-les-yeux-bouchez-vous-les-oreilles-le-11-septembre-nouveau-est-arrive

[7] http://www.slate.fr/source/jonathan-schel

[8] http://www.slate.fr/story/pourquoi-n’y-t-il-pas-eu-un-autre-11-septembre

6 Responses to Anti-américanisme: Bigard-Ahmadinejade, même combat! (After the Holocaust deniers, Iranian leader updates his appeal to the world’s anti-capitalists and 9/11 truthers)

  1. […] mise a jour de la strategie ideologique d’une mollahcratie condamnee, comme nombre de nos Bigard ou Kassovitz ou Ben Laden ou Zawahiri, a l’eternelle surenchere […]

    J'aime

  2. Hijack dit :

    Le problème est que lorsque pour ce problème on parle de Bigard, Binoche et autre Boutin … c’est que notre but est plus de décrédibiliser qu’apporter des arguments …

    L’auteur sans s’en rendre compte met de l’eau dans le moulin de ceux qu’il nomme complotistes, alors que le complot est bien du côté de ceux qui ont rédigé la version oh combien fabuleuse … et qui se sont désistés les uns après les autres !

    Au lieu de citer des people qui n’ont rien à voir la-dedans, j’aurai à ta place cité des ingénieurs, architectes, chimistes, biologistes, sociologues, militaires de haut rang, pilotes civiles et pilotes de chasse, pompiers, policiers etc … par milliers !

    J'aime

  3. […] ministre des Affaires étrangères français (socialiste) ajoute son nom à la longue liste des négationnistes des attentats islamistes du 11 septembre 2001 […]

    J'aime

  4. […] Il est sûr et certain maintenant que les deux avions qui sont écrasés soit disant dans la forêt et au Pentagon n’existent pas, il n’y a jamais eu d’avions, ces deux avions volent encore, c’est un mensonge absolument énorme (…) et l’on commence à penser très sérieusement que ni al Qaida et ni aucun ben Laden n’a été responsable des attentats su 11 Septembre (…) Non, c’est un missile américain qui frappe le Pentagone, tout simplement donc ils ont provoqué eux mêmes, ils ont tué des Américains. (…) c’est une démolition programmée les tours du World Trade Center (…) tous les spécialistes de la terre sont d’accord là-dessus. Jean-Marie Bigard […]

    J'aime

  5. […] Goebbels a dit: plus le mensonge est gros plus il passe. Donc on doit se poser la question de ce qui s’est passé le 11 septembre 2001. Matthieu Kassovitz […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :