Iran: La photo qui démasque définitivement le Mouvement Vert (Green movement miserably fails Khomeini lie detecting test)

Green movement supports Khomeneiimage_6-17-cbb8b-5ffaa.1260815815.png
MORT A LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE! MORT A LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE! Slogan des vrais opposants au régime
Ni Ahmadi, ni Moussavi, seulement la liberté! Autre slogan des vrais opposants
Quand on a vu ces trois millions de personnes dans les rues, on a été surpris. Bernard Hourcade
N’oubliez pas qu’Ahmadinejad n’est que le représentant d’un régime de nature totalitaire, qui ne peut se réformer et évoluer, quelle que soit la personne qui le représente. (…) le problème ne vient pas de l’idée de se doter de l’énergie nucléaire; il provient de la nature du régime islamique (…) Si le régime veut survivre, il doit absolument mettre en échec le monde libre, combattre ses valeurs. La République islamique ne peut pas perdurer dans un monde où l’on parle des droits de l’homme ou de la démocratie. Tous ces principes sont du cyanure pour les islamistes. Comment voulez-vous que les successeurs de Khomeini, dont le but reste l’exportation de la révolution, puissent s’asseoir un jour à la même table que le président Sarkozy ou le président Obama? Reza Pahlavi
Ce qui se passe en Iran nous concerne tous. C’est l’espoir de voir, dans un grand pays musulman, émerger une démocratie reposant sur la séparation de l’Etat et de la religion. Un évènement aussi considérable que la chute du mur de Berlin! En Iran, la révolution démocratique est en marche. Sa victoire n’est pas assurée. Le tandem Ahmadinejad-Khamenei fera tout pour l’empêcher, y compris précipiter le pays dans une guerre. Mais le vert qu’arborent les manifestants iraniens est bien celui de l’espoir démocratique. Michel Taubman

Non, « le vert qu’arborent les manifestants iraniens » n’est pas « celui de l’espoir démocratique », M. Taubman!

Faux démocrates, faux massacres, catastrophe orchestrée, fausse contestation d’élections-bidon, faux manifestants, faux opposants

Pour ceux qui avaient encore des doutes sur le mensonge et la totale imposture que représente, depuis le début, le Mouvement Vert …

Après les silences et les mensonges complices de nos médias sur les évènements de juin dernier …

Et pendant que sortent les unes après les autres les fuites et les rumeurs censées alimenter le bluff nucléaire des mollahs …

Voici, comme le rappellent nos bien seuls amis d’Iran-Resist, l’ultime test

à comparer avec les 3 millions qui en juin dernier ont tant étonné nos Bernard Hourcade par leur cris de « Mort à la République islamique » …

et fourni cette fois de la manière la plus incontestable puisque par les intéressés eux-mêmes en réponse explicite à des accusations d’irrespect envers des photos du fondateur de la République islamique …

La photo de jeunes membres du Mouvement Vert paradant devant des portraits du boucher de la Révolution islamique, l’ayatollah Khomeiny!

Iran: Le Mouvement Vert et le portrait de Khomeiny
Iran-Resist
14.12.2009

Cet été, pour fuir tout compromis sur le nucléaire, Téhéran a eu l’idée du Mouvement Vert, une opposition soi-disant populaire et hostile à tout marchandage (négociations) sur le droit au nucléaire. En raison de ce genre de slogans, il a vite été clair pour les Iraniens que le Mouvement Vert était lié au régime, ce qui a ruiné ses chances de mobiliser les Iraniens. Il y a deux jours, pour inciter les Iraniens à descendre dans la rue sous la bannière verte, le régime a fait bruyamment état d’un manque de respect des manifestants verts vis-à-vis du portrait de Khomeiny. Si les gens avaient gobé cette rumeur, on aurait eu une grande manifestation de soutien au Mouvement Vert et l’actualité aurait été centrée sur ce sujet, mais la rumeur n’a pas convaincu les Iraniens : il n’y a pas eu de grandes manifestations en faveur des Verts. Pire encore, il n’y a pas eu non plus de manifestations populaires en faveur de Khomeiny. En l’absence de ces manifestations qui auraient accaparé les médias, la rumeur est restée au centre de l’actualité comme un malfaisant cheveu dans la soupe du régime, provoquant des réactions les plus inattendues !

En fait, l’aspect inattendu des réactions est leur unanimité : tous les composants du régime ont condamné d’une seule voix et avec la même vigueur le manque de respect envers le portrait du fondateur du régime en usant des superlatifs à son endroit ! Pas une seule voix discordante n’a été entendue !

On a même assisté à une course à qui serait le plus partisan de Khomeiny. La course a été gagnée haut la main par les étudiantes et les étudiants partisans du Mouvement Vert qui ont dénoncé un coup monté des ennemis du régime avant d’organiser plusieurs manifestations pour arborer d’un air heureux le portrait de Khomeiny en scandant des slogans qui déploraient « son absence au côté de Moussavi ! »

Nous voilà aux antipodes de l’image d’opposants presque laïques au régime que leurs militants ou fans à l’étranger ont toujours voulu leur donner.

C’est donc avec une certaine jouissance que nous avons visionné hier les images des jeunes partisans du Mouvement Vert arborant fièrement (pour les garçons) et joyeusement (pour les filles) les portraits de Khomeiny.

Le geste est loin d’être anodin car pour tous les Iraniens Khomeiny est le diable : pour prendre le pouvoir, il s’est montré comme un démocrate et pour bien contraster le tableau il a fait incendier un cinéma en brûlant 400 personnes vivantes puis en accusant le Chah qu’il détestait pour avoir donné le droit de vote à la femme iranienne et aussi pour avoir distribué les avoirs fonciers du clergé aux paysans. Ce saint homme a également fait tirer sur des manifestants puis en a accusé le pouvoir afin de provoquer un état insurrectionnel pour arriver à ses fins. Arrivé au pouvoir, il a ri en précisant qu’il avait rusé pour la bonne cause : abattre le pouvoir laïque du Chah pour établir un régime basé sur la charia. Une des premières mesures de ce régime a été d’asservir à nouveau les femmes iraniennes.

La seconde action notable de Khomeiny a été le projet d’exporter la révolution islamique. A cette fin il a provoqué une guerre avec l’Irak rompant 50 ans de paix sous les Pahlavi. En un clin d’œil, la vie des Iraniens a basculé dans le néant, dans une guerre qui a fait un million de mort dont une majorité d’enfants enrôlés de force avec autour du cou une clef en plastique donnant l’accès au paradis.

Les Iraniens ont également eu droit à la reprise en main par les mollahs, surtout la famille de Khomeiny, des richesses jadis nationalisées comme le pétrole ou encore le cuivre, mais aussi les avoirs publics, le patrimoine industriel (textile, automobile, acier…) ou encore le patrimoine agricole (sucre , thé, tabac, safran…). Tout en faisant la guerre (et touchant des commissions pour achats d’armes), ces nouveaux maîtres de l’Iran se sont également très rapidement lancés dans le démantèlement du patrimoine industriel pour récupérer les terrains à des fins de spéculations foncières, une opération qui a eu raison des millions d’emplois, sonnant le glas de la classe moyenne iranienne. Les mollahs se sont enrichis en ruinant le pays et ses habitants pour des générations.

On ne peut décemment défendre la mémoire de Khomeiny, le fondateur de ce régime. Seuls les gens du pouvoir qui ont été complices de ce bilan le font. Les jeunes du Mouvement Vert ont agi en solidarité avec cette petite minorité qui ne représente même pas 1% de la population.

Que faut-il de plus à des personnages comme BHL pour renoncer à la défense de ce Mouvement Vert bidon ?

3 Responses to Iran: La photo qui démasque définitivement le Mouvement Vert (Green movement miserably fails Khomeini lie detecting test)

  1. […] que, quatre ans après le mensonge du Mouvement vert et face à nouveau à une Administration américaine plus faible que jamais, le régime totalitaire […]

    J'aime

  2. jcdurbant dit :

    Vous avez dit élections Potemkine ?

    Until this month, Jalali was one of those hardliners whom President Barack Obama had hoped to marginalize with the Iran nuclear deal. Jalali has, for example, called for sentencing to death the two leaders of the Green Movement, who are currently under house arrest. And yet, he ran on the list endorsed by the reformists in Friday’s election.

    Two former intelligence ministers, accused by Iran’s democratic opposition of having dissidents murdered, Mohammad Mohammadi Reyshahri and Ghorbanali Dorri-Najafabadi, also ran on the list endorsed by Iran’s moderate president for the Assembly of Experts, the panel that is charged with selecting the next supreme leader.

    In some cases, the transformation happened so quickly that the candidates themselves were surprised. Caitlin Shayda Pendleton, an axnalyst with the American Enterprise Institute’s Critical Threats Project, wrote last week, two of the candidates on Rouhani’s list for the Assembly of Experts told reporters they weren’t asked to be included among the alleged reformists.

    this is the magic of Iran’s elections. In the end, Iran’s supreme leader doesn’t need to defend their legitimacy. He has plenty in the West eager to do it for him …

    http://www.bloombergview.com/articles/2016-02-29/iran-s-elections-are-magic

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :