Dhimmi du mois: Comment appelle-t-on un monsieur qui… ? (Sarkozy’s last minute attempt at outdhimmiing Obama)

L’antisémitisme et l’islamophobie seront condamnés avec la même sévérité. (…) il n’y a pas de place dans la République pour des antisémites ou des islamophobes. Nicolas Sarkozy (vœux aux forces de l’ordre, le 14 janvier 2009)
Plus qu’aucun autre, j’ai contribué à l’émergence d’un Islam de France.
Il ne me semble pas non plus très raisonnable qu’il n’y ait pas un seul pays arabe qui soit un membre permanent de cette instance.
Saisissons ce moment pour tendre la main aux pays producteurs du pétrole, alors que le pétrole est à 45 dollars le baril de Brent, pour leur dire que nous, les pays développés, nous sommes d’accord pour voir (…) comment leur garantir un cours moyen acceptable, pour eux, du cours du pétrole.
C’est de l’intérêt de tout le monde de réguler le prix des matières premières, pas simplement du pétrole, pas simplement du gaz, mais de toutes les matières premières.
Cette intervention ne renforce pas la sécurité d’Israël. (…) Finalement, ce sont les plus extrémistes de tous les camps qui en profitent. (…) La crise de Gaza c’est une tragédie humanitaire, inutile et sanglante. Cette tragédie doit s’arrêter.

L’Ukraine (…) ne doit pas prendre en otage un conflit énergétique …

Plus dhimmi que moi, tu meurs!

A la veille de l’inquiétante investiture du premier président multiculturel et postmoderne des Etats-Unis …

Qui, pendant qu’avec leur pétrole les jiahadistes prennent – quand ils ne les massacrent pas – en otage les citoyens du reste du monde, a multiplié pendant sa campagne les déclarations et les promesses les plus munichoises mais qu’en bon opportuniste, il a depuis largement commencé à abandonner …

Comment appelle-t-on un monsieur élu sur un mandat de réforme …

Qui, sur le plan intérieur, passe son temps à mimer la gauche (allant jusqu’à laisser fuir ou refuser l’extradition d’ex-terroristes vers un pays voisin européen) et, de reculade en reculade, se chiraquise à vue d’œil …

Qui a profité de la présidence de l’UE pour jouer les pompiers volants du monde et tenté de lui imposer les carcans étatiques qui avaient par le passé fait qualifier son propre pays d’ « URSS qui a réussi » …

Qui, après la flagrante agression et annexion d’une partie du territoire géorgien l’été dernier et l’actuel racket de l’Ukraine par une Russie qui ressort sans complexes les pires discours de la guerre froide, accuse l’Ukraine de « prendre en otage » l’Europe

Qui, après avoir refusé de voir le dalai lama au moment où cela comptait (par crainte de perdre sa loge aux Jeux de la honte) et l’avoir aperçu entre deux avions dans une obscure réunion en Pologne, nous ressort maintenant les discours les plus éculés sur les vertus supposées d’un « monde multipolaire »

Qui en tant que Ministre de l’Intérieur a installé un conseil musulman des plus réactionnaires et, sous le fallacieux prétexte que « l’Islam serait désormais notre deuxième religion » et sans avoir jamais exigé la moindre réciprocité (sinon en vaines paroles) d’un monde musulman qui ne tolère ni lieu de culte autre ni liberté de conscience sur son propre territoire, fait construire un « nombre sans précédent de mosquées en France » dont il se vante aujourd’hui …

Qui, dans un pays où les institutions ou simples commerces juifs doivent être sous protection policière et où les masses défilent régulièrement dans les rues pour défendre des mouvements terroristes appelant à la destruction d’Israël et crier mort au juif, se permet de faire la leçon aux dirigeants israéliens et, reprenant la propagande du Hamas sur la prétendue « tragédie humanitaire, inutile et sanglante » dont ceux-ci sont les premiers responsables (sans parler des couplets habituels de la pire fausse équivalence morale: « les plus extrémistes de tous les camps qui en profitent »), leur demander de « prendre plus de risques pour la paix » …

Qui, au moment même où les prix du pétrole qui servent largement et notoirement à financer la haine et le terrorisme et à tenir le monde entier en otage, sont enfin redescendus suite à la crise financière mondiale, plaide pour la fixation, avec les pays producteurs, d’un mécanisme visant à garantir « un cours moyen acceptable » du brut

Et qui, cerise sur le gâteau, voudrait à présent imposer au monde, comme membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, un de ces pays arabes qui, tout en finançant en douce le terrorisme contre lui, sont à l’origine depuis 60 ans des résolutions les plus abjectes contre l’Etat hébreu ?

In a flourish, Sarkozy stresses global reform
Katrin Bennhold
International Herald Tribune
Friday, January 16, 2009

PARIS: Four days before Barack Obama is inaugurated and the world turns its attention to the new occupant of the White House, President Nicolas Sarkozy of France had a moment to himself with foreign diplomats Friday in Paris, weighing in on a range of global challenges, from war to the financial crisis.

In a characteristically animated 45-minute speech, Sarkozy hardened his tone on Israel’s offensive in Gaza, proposed a speedy interim reform of the United Nations Security Council and suggested fixing oil prices at an « acceptable » level.

He also warned that Iran risked a « serious confrontation » with the West this year if it did not negotiate a deal on its nuclear program.

But amid this catalogue of ideas, there was also a thinly veiled message to his soon-to-be counterpart in the United States: France and Europe, Sarkozy signaled, are counting on America to help solve the world’s considerable problems as a team.

« A global crisis requires global responses, » he said in the Élysée Palace’s ornate 18th-century reception hall during the traditional New Year’s reception.

« We all know that 2009 will be a year of great difficulties, perhaps the most difficult in decades, » he added.

Sarkozy urged the United States to join Europe in committing to an ambitious climate deal and to help hammer out a global system of financial regulation.

But he skipped any direct mention of Obama in the context of the Middle East – even though the written draft of his speech called for a strong signal from the incoming U.S. administration on the Middle East peace process – before expressing some impatience with Israel for not having agreed to a cease-fire yet.

In comments that could herald a difference with U.S. policy, Sarkozy called on Prime Minister Ehud Olmert of Israel « to take risks for peace. »

« The crisis in Gaza is a tragedy. It’s a bloody humanitarian and useless tragedy, » said Sarkozy, who returned recently from a diplomatic whirlwind tour of the region and has been pushing for an Egyptian-led cease-fire plan ever since.

« This intervention does not reinforce the security of Israel. It’s the task of a sincere friend to say honestly what one thinks, » he said, stressing that France is a friend of Israel’s as well as a supporter of the Palestinian struggle for statehood.

Sarkozy also said that at the UN General Assembly next month, France and Britain would jointly push for a trial restructuring of the Security Council that would expand it from the current five permanent members – the United States, France, Britain, Russia and China – to include at least an African nation, a Latin American country, India and perhaps Germany or Japan.

« With the United Kingdom, France will plead for an interim solution, which in my view is the way of unblocking this issue, which is not only not moving forward but is moving backward, » he said.

« It does not seem very reasonable to me, either, that there is not a single Arab country that is a permanent member of this body, » Sarkozy said.

He also proposed that the Organization of Petroleum Exporting Countries and other oil-producing nations negotiate guaranteed oil prices with their main customers in the developed world, suggesting that the recent decline in the price of crude may make such negotiations attractive to both sides.

« We, the developed countries, are ready to talk with producing nations on how to guarantee an acceptable average level for oil prices, » Sarkozy said. « We have more chances to be heard when taking this initiative when prices are low rather than high. »

« It is in everyone’s interest to regulate the prices of raw materials, not just oil, not just gas, but all raw materials, » he said.

Twenty months into his presidency and less than a month after his country handed the rotating presidency of the European Union to the Czech Republic, France’s high-energy president has made no secret of his ambition to remain visible on the international stage.

« I am beginning the year 2009 with resolve, with the determination to do everything, to implement everything, » Sarkozy said, announcing a long list of goals, from global financial regulation to a climate accord to peace in the Middle East.

« No doubt you will find me too ambitious, » he said, smiling broadly at his audience.

Dubbed a « firefighter » by pundits at home, Sarkozy was broadly applauded for his role in forging a cease-fire between Russia and Georgia in their brief war in August, and bringing together first Europe and then the Group of 20 most powerful developed and developing nations for an unprecedented summit meeting on the financial crisis in November.

As one senior diplomat from a neighboring European country put it at the reception Friday, « Sarkozy loves crisis, and he is good in times of crisis. »

3 Responses to Dhimmi du mois: Comment appelle-t-on un monsieur qui… ? (Sarkozy’s last minute attempt at outdhimmiing Obama)

  1. david saks dit :

    Bravo, courage et détermination seront mes voeux pour 2009

    J'aime

  2. Samarkand dit :

    Je suis entièrement d’accord avec tout ce que vous écrivez, à une exception près : je pense que les Russes n’avaient pas l’intention de coloniser la Russie ou de la réintégrer dans l’empire. C’est la Georgie qui a agressé la mini Ossétie, comme le président de la Georgie l’a reconnu. La Russie est entrée en guerre contre nous à partir de l’affaire du Kosovo. Sinon, je lis toujours vos papiers avec un grand intérêt, c’est une fenêtre sur la réalité du monde.
    En vous présentant tous mes voeux pour cette nouvelle année

    J'aime

  3. jcdurbant dit :

    Merci de vos encouragements et bonne année à vous deux également!

    Pour la Géorgie, votre avis m’intéresse: vous avez des liens?

    Parce que moi, pour le dernier épisode (pour 92, je suis pas trop au courant), j’avais plutôt entendu que les Russes avaient déjà préparé leur coup dès l’été avec de prétendues manoeuvres et massé des troupes à la frontière et que les Géorgiens avaient pas trop eu le choix …

    Voir aussi Thérèse Delpech:

    « en Géorgie cet été. Il n’y avait guère de conflit plus prévisible, mais la réponse occidentale a été faible. Et cela ne semble pas avoir conduit beaucoup de services occidentaux à suivre les événements des derniers mois. Les manœuvres russes en juillet, une sorte de répétition générale de ce qui allait se passer, n’ont pas retenu l’attention » …

    J'aime

Répondre à Samarkand Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :