Antisémitisme: Dieudonné-Siné, même combat!

Sache que partout où il y a de l’argent, il y a des juifs. Montesquieu (Lettres persanes, 1721)
Il est très certain que jamais il ne fut une haine plus juste que celle que l’on porte à cette canaille. Nous ne faisons que leur rendre la pareille. Si tout ce que nous sommes de chrétiens n’avions qu’une tête, ils nous la couperaient avec plus de plaisir qu’ils ne peuvent avoir à se couper le prépuce. Ceux qui les approchent de plus près ajoutent à leur louange qu’ils sentent je ne sais quoi de relent. Malherbe (1627)
Le judaïsme s’est étendu sur la Seine. Il serait à souhaiter qu’il fût demeuré sur le Jourdain, et que cette canaille ne fût point mêlée comme elle l’est parmi les gens de bien. Il n’y a remède. Ma cause est bonne : je combattrai partout et vaincrai avec l’aide de Dieu, fût-ce dans Jérusalem et devant les douze lignées de la tribu d’Israël. Malherbe (1627)
Article Juif : De ce mot sont venus plusieurs proverbes. J’aimerais autant être entre les mains des Juifs, pour dire entre les mains de gens cruels, barbares et impitoyables. C’est un homme riche comme un Juif, pour dire fort riche. On appelle aussi un usurier, un Marchand qui trompe, ou qui rançonne, un Juif, parce que les Juifs sont de grands usuriers, fripiers et trompeurs. Antoine Furetière (1619-1688 )
Je me suis battu politiquement contre l’extrême droite en France, à Dreux. J’ai des positions politiques qui sont radicalement opposées, mais quand je vois ce qui se passe aussi avec M. Gollnisch, retirer son travail à quelqu’un sans que la justice ait pu se prononcer. On est dans un Etat de droit, sous la pression d’un lobby qui se croit tout permis dans ce pays. Dieudonné (mars 2005)
Je n’ai jamais brillé par ma tolérance mais ça ne s’arrange pas et, au risque de passer pour politiquement incorrect, j’avoue que, de plus en plus, les musulmans m’insupportent et que, plus je croise les femmes voilées qui prolifèrent dans mon quartier, plus j’ai envie de leur botter violemment le cul ! J’ai toujours détesté les grenouilles de bénitier catholiques vêtues de noir, je ne vois donc pas pourquoi je supporterai mieux ces patates à la silhouette affligeante et véritables épouvantails contre la séduction ! Leurs maris barbus embabouchés et en sarouel coranique sous leur tunique n’ont rien à leur envier au point de vue disgracieux. Ils rivalisent de ridicule avec les juifs loubavitchs ! Je renverserais aussi de bon cœur, le plat de lentilles à la saucisse sur la tronche des mômes qui refusent de manger du cochon à la cantoche. Quand on a des parents aussi bornés que les leurs, le seul remède est de leur désobéir et de les envoyer se prosterner […] La bêtise n’a pas de limites, c’est connu, mais arrêtons de la respecter et, qui plus est, de l’entretenir au nom d’une indulgence dont ils ne font, eux, aucune preuve ! Siné (Charlie Hebdo, 11 juin 2008)
Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l’UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! Siné
Les propos de Siné sur Jean Sarkozy et sa fiancée, outre qu’ils touchaient la vie privée, colportaient la fausse rumeur de sa conversion au judaïsme. Mais surtout ils pouvaient être interprétés comme faisant le lien entre la conversion au judaïsme et la réussite sociale et ce n’était ni acceptable ni défendable devant un tribunal. Philippe Val

Nouvelle confirmation de la convergence rouge-brun-vert?

On avait déjà eu le comique en mal de publicité et ancien candidat anti-FN à Dreux Dieudonné multipliant les provocations antisémites et fricotant, manip ou pas et entre deux conférences de la honte, avec Le Pen

Voici à présent, après Serguei et Carlos Latuff, le caricaturiste historique de Charlie Hebdo Siné, anar et athée impénitent, mais aussi ex-colistier (aux côtés d’un certain…Dieudonné !) du collectif antisioniste Europalestine pour les élections européennes de 2004, qui nous sort sa petite version des protocoles des sages de Sion!

En gros, pour aller loin dans la vie, il vaut mieux ne pas être arabe et être (ou du moins être prêt à se faire)… juif.

Ainsi, s’expliqueraient, d’après sa dernière chronique du 2 juillet dernier, la récente relaxe du fils Sarkozy dans un procès de délit de fuite contre un plaignant arabe comme ses projets supposés de conversion en vue d’un mariage avec une riche héritière juive …

Le caricaturiste Siné porte plainte pour diffamation
L’avocat du caricaturiste précise que la plainte sera déposée «contre tout ceux qui, en traitant Siné d’antisémite, ont provoqué son licenciement par Charlie Hebdo».
AFP/Libération
17 juillet 2008

Le caricaturiste Siné, qui a été renvoyé de Charlie Hebdo pour des propos antisémites dans une chronique au sujet du projet de mariage de Jean Sarkozy, a décidé de porter plainte pour diffamation.
«Une plainte pour diffamation va être déposée dans les prochaines heures contre le journaliste du Nouvel Observateur Claude Askolovitch et une liste non définitive d’autres personnes», a déclaré l’avocat du caricaturiste, Dominique Tricaud. Dans un communiqué, il précise que la plainte sera déposée contre «tous ceux qui en traitant Siné injustement d’antisémite et d’ordure ont provoqué son licenciement par Charlie Hebdo et ruiné l’engagement de toute une vie en faveur de la tolérance, de la liberté d’expression et de l’égalité entre les usagers de la planète terre».

Dans une chronique publiée le 2 juillet par Charlie Hebdo, Siné ironisait sur une éventuelle conversion au judaïsme de Jean Sarkozy avant son mariage annoncé par la presse avec la fille du fondateur des magasins Darty. Mardi, le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo confirmait le renvoi de Siné, information révélée par Le Nouvel Observateur dans un article signé de Claude Askolovitch. «Je ne crois pas l’avoir traité d’antisémite directement, j’ai dit qu’il s’agissait d’un texte antisémite dans un journal qui ne l’est pas», a déclaré le journaliste Claude Askolovitch, interrogé par l’AFP. «Siné est libre de porter plainte, d’écrire des articles pour le moins ambigus ou carrément antisémites. Il était également libre de s’excuser et, s’il l’avait fait, il me semble qu’il serait toujours aujourd’hui à Charlie Hebdo», a-t-il ajouté.

Voir aussi:

« Charlie Hebdo », c’est pas une sinécure
Philippe Val, directeur de la publication, a annoncé que Siné ne travaillerait plus pour le journal satirique. En cause, une chronique jugée antisémite.
Catherine Coroller
Libération
17 juillet 2008

«Ça m’emmerde profondément. Qu’on en arrive à des situations comme ça. Ça ne ressemble pas à Charlie.» Le dessinateur Tignous en a perdu son humour. Hier, la guerre ouverte – entre Philippe Val, directeur de la publication de Charlie Hebdo et le dessinateur Siné, 79 ans et historique du magazine – a connu un nouveau développement. «Siné arrête de travailler pour Charlie», résume sèchement le patron. Plus précisément, le dessinateur, étant payé en droits d’auteur, ne recevra plus de commandes du journal. En cause, une chronique de Siné publiée le 2 juillet par Charlie Hebdo.«Je dénonçais la turpitude du fils Sarkozy [Jean, ndlr], qui se convertit à une religion [le judaïsme] pour épouser une femme riche [la fille, juive, du fondateur de l’enseigne Darty]», rappelle le dessinateur.Sauf que, selon Philippe Val, «ces propos pouvaient être interprétés comme faisant un lien entre la conversion au judaïsme, le mariage avec une jeune fille juive et la réussite sociale, ce qui est l’un des fondements de la rhétorique antisémite, et n’aurait été ni acceptable ni défendable devant un tribunal».

Excuses.

Quelques jours après la publication de la chronique, que Val avoue n’avoir pas relue complètement, Claude Askolovitch, journaliste au Nouvel Observateur, appelle le directeur de Charlie : «Il m’a dit que Jean Sarkozy était très blessé, ainsi que sa mère et les parents de la jeune femme, et qu’ils allaient nous faire un procès.» Or, Val en est sûr, son journal a toutes les chances d’être condamné pour antisémitisme : «J’entends déjà l’avocat de la partie adverse ironiser en demandant au juge si lier réussite sociale et judaïsme est antisémite.» Le directeur de Charlie demande alors à Siné de «signer des excuses pour lever l’ambiguïté de ses propos».«Je lui ai demandé s’il ne se foutait pas de ma gueule, raconte Siné. Je persiste et je signe.»

Philippe Val tente alors d’embarquer la rédaction dans son combat. Une petite minorité de collaborateurs refuse de désavouer publiquement Siné.

Reste que l’équipe ne semble pas afficher un soutien inconditionnel au dessinateur. «Ils sont tous derrière Philippe, c’est le patron», rapporte ce même collaborateur. «Ils ont les jetons, ce sont des larves», commente Siné. Du côté des historiques de Charlie, hier, c’était le silence radio. Cavanna et Willem (collaborateur de Libération) ne répondaient pas au téléphone, la femme de Cabu déclarait que son époux «ne s’exprimerait pas». Et qu’elle «n’avait pas de numéro où le joindre». Seul Wolinski prenait la défense de son vieux copain. «C’est un type bien. Il n’est pas antisémite. Ses mots ont largement dépassé sa pensée.»«je ne me déroberai pas en disant simplement que je suis désolé de toute cette histoire que je trouve excessive, peut-être des deux côtés».

Si Siné semble relativement isolé à l’intérieur du journal, il bénéficie de soutiens à l’extérieur. Mardi soir, les dessinateurs Rémi Malingrëy et Lefred Thouron ont lancé une pétition en sa faveur. «On a plusieurs centaines de signatures», revendiquaient-ils hier. Parmi les signataires, le Comité de soutien à Denis Robert, journaliste célèbre pour être parti en guerre contre Clearstream, chambre de compensation accusée par lui de blanchiment d’argent. Le rapport entre Denis Robert et Siné ? Tordu. Le dessinateur accuse le directeur de la publication de Charlie de faire le black-out sur cette affaire. Et pourquoi ? Parce que l’avocat du journal, Richard Malka, est le même que celui de Clearstream. Bref, Siné en est sûr, il est victime d’un règlement de comptes. Dans les colonnes de Charlie, il avait publié, en lieu et place d’une chronique consacrée à Denis Robert, un bandeau sur lequel était écrit : «Autocensuré». Selon lui, «Val est furax de cette histoire. Il a trouvé un prétexte pour m’assassiner».Le directeur de Charlie proteste : «Les gens peuvent écrire ce qu’ils veulent sur Clearstream, j’en ai rien à foutre.»

Reconnaissance.

Val dément également une autre rumeur, tout aussi tordue, selon laquelle la sanction contre Siné, et le soutien au fils Sarkozy, serait une manifestation de reconnaissance envers le père (Nicolas), qui avait pris position en faveur du journal dans l’affaire des caricatures de Mahomet. Les positions des deux adversaires semblent irréconciliables. Siné se défend de tout antisémitisme, affirmant que si la fiancée de Jean Sarkozy «avait été la fille d’un émir», le jeune homme «se serait converti à la religion musulmane». Reste que le dessinateur a pu avoir, dans le passé, des accointances douteuses. Il a figuré, en 2004, aux côtés du comique Dieudonné, sur la liste aux élections européennes du collectif Europalestine, qui défend des «positions antisionistes» avec l’ambiguïté que recèlent souvent ces engagements.

Philippe Val se défend, lui, de vouloir censurer la liberté d’expression, marque de fabrique du journal qui se qualifiait jadis de «bête et méchant». «Je suis rarement d’accord avec ce que Siné raconte mais il y a une latitude à Charlie pour exprimer des opinions différentes des miennes», affirme-t-il, mais «cette latitude est bordée par une charte qui interdit tout propos raciste».

Sur le front judiciaire, le ciel semble s’éclaircir : « Maintenant que les Sarkozy ont appris que Siné n’était plus à Charlie, ils ont manifesté qu’ils ne déposeraient pas plainte», affirme Val. Pour Siné, en revanche, le combat continue : «Val laisse entendre que je démissionne, c’est faux. Mon avocat m’a dit « Envoie ton truc comme d’hab à Charlie, sinon tu l’as dans le cul ! »»

12 commentaires pour Antisémitisme: Dieudonné-Siné, même combat!

  1. abenarous dit :

    merci pour ton message, il est bon d’avoir une approche factuelle de cet événement déplorable. J’ai aussi écrit sur le sujet.

    cordialement,
    A.B.
    http://abenarous.wordpress.com

    J'aime

  2. jcdurbant dit :

    Tout à fait d’accord avec ton billet, sauf que j’ai un peu de mal avec Sartre ….

    Qui, comme on le sait, ne semble pas trop avoir hésité sous Vichy à reprendre le poste d’un collègue juif.

    Et qui plus tard a pas mal fait aussi dans les métaphores zoologiques :

    “Un anticommuniste est un chien, je ne sors pas de là, je n’en sortirai plus jamais.” Sartre, 8 – “Situations”, IV, 1961

    “Nous crions d’un bout à l’autre de l’Afrique : Attention, l’Amérique a la rage. Tranchons tous les liens qui nous rattachent à elle, sinons nous serons à notre tour mordus et enragés.” Sartre, après l’exécution des espions Rosenberg, Libération, 22 juin 1953

    J'aime

  3. hélion dit :

    Philippe Val est un raciste, Démonstration, preuve à l’appui

    Par Pierre Tevanian, Août 2007

    Introduction« Le racisme est une valorisation généralisée et définitive de différences réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et au détriment de sa victime, afin de légitimer une agression ou des privilèges. » À la lumière de cette définition d’Albert Memmi [1], nous sommes en mesure de démontrer que Philippe Val, le très médiatique et pontifiant patron-éditorialiste de Charlie Hebdo, est, purement et simplement, un raciste. ArticleLecteur assidu – de son propre aveu – du grand Spinoza, chansonnier depuis trois bonnes décennies, éditorialiste et écrivain depuis deux décennies, Philippe Val sait peser ses mots, et on est en droit de supposer que lorsqu’il écrit et publie quelque chose – et qu’il ne le renie pas dans les semaines, les mois et les années qui suivent – ses écrits nous livrent le fond de sa pensée. C’est pourquoi on ne peut pas considérer les ahurissants propos qui suivent comme une blague de fin de banquet ni comme du deuxième ou du troisième degré. C’est imprimé, noir sur blanc, dans le Charlie Hebdo le 5 janvier 2005 :

    « [Les otages français, Christian Chesnot et George Malbrunot] ont été enlevés par des terroristes islamiques qui adorent égorger les Occidentaux, sauf les Français, parce que la politique arabe de la France a des racines profondes qui s’enfoncent jusqu’au régime de Vichy, dont la politique antijuive était déjà, par défaut, une politique arabe. »

    Cette phrase de Philippe Val n’a évidemment aucun sens. Qualifier la politique antijuive de Vichy de politique « arabe » n’a aucun sens puisque aucune influence arabe n’a joué un quelconque rôle dans cette entreprise criminelle. Tout s’est passé entre l’Allemagne nazie et la France de Vichy, point barre.

    Pour que cette phrase insensée signifie quelque chose, il faut admettre un postulat raciste : le postulat selon lequel les Arabes, en bloc, sont antisémites par nature. Dans cette hypothèse, même si aucun Arabe n’est ni auteur, ni incitateur ni demandeur d’une politique antijuive, ladite politique n’en est pas moins une « politique arabe » dans la mesure où elle ne peut que remplir de joie cette masse assoiffée de sang juif qu’est « le monde arabe » . En résumé : « politique arabe » ne signifie, chez Philippe Val, rien d’autre que « politique antisémite ».

    « Arabe » et « antisémite » sont donc synonymes.

    En d’autres termes : Philippe Val essentialise « les Arabes », en fait une entité homogène, pour ensuite attribuer à cette essence (« les Arabes ») un caractère infâmant (« antisémite »). Cette manière de penser, conjuguant l’essentialisation l’homogénéisation et le dénigrement, porte un nom : le racisme.

    Philippe Val a donc écrit un texte purement et simplement raciste. Et comme il assume ce texte près de deux ans après sa publication, comme il ne l’a pas renié, on peut donc affirmer, de manière plus concise, qu’il est avéré et démontré que

    Philippe Val est raciste.

    Reste maintenant à se demander pourquoi aucune association n’a jusqu’à présent porté plainte contre lui, ni même publié le moindre communiqué face à des propos racistes caractérisés, tenus dans un grand média – ni SOS Racisme, ni le MRAP ni la LICRA, ni la Ligue des Droits de l’Homme – et pourquoi aucun journaliste n’a jamais interpellé l’écrivain, éditorialiste, chroniqueur, débatteur multimédias qu’est Philippe Val lors d’un de ses innombrables prestations télévisées ou radiodiffusées.

    Post-scriptum Une première version de ce texte est parue dans le mensuel L’indigène de la république [2] Textes de Pierre Tevanian

    J'aime

  4. jcdurbant dit :

    « [Les otages français, Christian Chesnot et George Malbrunot] ont été enlevés par des terroristes islamiques qui adorent égorger les Occidentaux, sauf les Français, parce que la politique arabe de la France a des racines profondes qui s’enfoncent jusqu’au régime de Vichy, dont la politique antijuive était déjà, par défaut, une politique arabe. »

    Jusqu’à preuve du contraire (et à défaut de tout contexte), l’intention d’un tel propos ne semble-t-elle pas d’abord et avant tout ironique?

    Quant à la « politique arabe de la France », que peut-il y avoir de raciste à rappeler qu’hormis la courte parenthèse 54-67, elle a été précisément pro-arabe et, par conséquent, à l’instar de la politique étrangère de la plupart des pays de la région, largement anti-israélienne?

    D’où la forte impression de continuité avec un régime de Vichy collaborant avec une Allemagne nazie qui a elle-même, on le sait, soutenu le notoire antisémite moufti de Jérusalem (avec levée de troupes SS en Bosnie musulmane, s’il vous plait!), lui-même exfiltré d’Allemagne au lendemain de la guerre par le gouvernement français …

    J'aime

  5. siné a prouvé par le passé la réalité de sa résistance! Déjà durant la guerre d’Algérie et il fallait du courage…Cette crispation sur un prétendu antisémitisme est maladive! Chez des gens qui, généralement apprécient desproges, se marraient avec dieudonné AVANT. Au fait, et Gandhi?Vous connaissez probablement ce qui suit.Etait-il antisémite?Hi! hi! voici:

    « Si j’étais juif et étais né en Allemagne et y gagnais ma vie, je revendiquerais l’Allemagne comme ma patrie au même titre que le plus grand des gentils Allemands et le défierais de m’abattre ou de me jeter au cachot; je refuserais d’être expulsé ou soumis à toute mesure discriminatoire. Et pour cela, je n’attendrais pas que mes coreligionaires se joignent à moi dans la résistance civile mais serais convaincu qu’à la fin ceux-ci ne manqueraient pas de suivre mon exemple. Si un juif ou tous les juifs acceptaient la prescription ici offerte, ils ne pourraient être en plus mauvaise posture que maintenant. Et la souffrance volontairement subie leur apporterait une force et une joie intérieures que ne pourraient leur apporter aucun nombre de résolutions de sympathie du reste du monde. Gandhi (le 26 novembre, 1938)
    La Palestine appartient aux Arabes dans le même sens que l’Angleterre appartient aux Anglais ou la France au Français. Il est erroné et inhumain d’imposer les Juifs aux Arabes. Ce qui se passe en Palestine aujourd’hui ne peut être justifié par aucun code de conduite morale. Les mandats ne représentent aucune sanction sinon celle de la dernière guerre. Ce serait certainement un crime contre l’humanité de réduire les fiers Arabes pour que la Palestine puisse être rendue aux Juifs en partie ou complètement comme leur foyer national ».
    Gandhi (le 26 Novembre 1938)

    J'aime

    • SylCyr dit :

      « la France aux Français » ? …

      Ça me rappelle quelque chose ça… Poussé jusqu’au bout de sa cohérence les liens supposés prennent du sens.

      Quant au courage de Siné, qu’a-t-il jamais risqué dans sa vie qu’une gueule de bois ou une cirrhose ?

      J'aime

  6. Aurel dit :

    Siné n’est qu’un gauchiste d’extrême droite comme le disait si bien Desproges. Pour les gens qui ne connaissent pas ce sinistre individu je leur conseille
    de regarder sur Dailymotion les archives de l’émission « Ciel mon mardi » où il insulte les anciens combattants. Siné est un type que je déteste autant que Jean Costes, Soral De Villiers, Dieudonné, Le Pen et tous ces horribles fascistes d’extrême droite.

    Mais qu’attendent Didier Porte, Philippe Geluck et quelques autres (pas comme Onfray ou Alonso)en claquant la porte de ce torchon minable Social-Souverainiste et Populo-Poujadiste de gauche? Ca serait bien qu’ils quittent la boutique de ce pauvre type qu’est Siné.

    J'aime

  7. Aurel dit :

    Bien que je ne sois pas toujours d’accord avec Philippe Val, Pierre Tevanian est clairement proche des gens du NPA et ceux qui défendent des gens comme
    Tariq Ramadan. Pierre Tevenian n’est autre qu’un dangereux intellectuel qui a sa place bien au chaud à l’éducation nationale qui devrait être parfois autre chose qu’une p…

    J'aime

  8. […] que d’autres qui avec leurs confrères bouffeurs de curé se sont faits un véritable de fonds de commerce de la caricature la plus débile en sont à dénoncer le jusqu’alors silence assourdissant […]

    J'aime

  9. […] que d’autres qui avec leurs confrères bouffeurs de curé se sont faits un véritable de fonds de commerce de la caricature la plus débile en sont à dénoncer le jusqu’alors silence assourdissant […]

    J'aime

  10. […] Les propos de Siné sur Jean Sarkozy et sa fiancée, outre qu’ils touchaient la vie privée, colportaient la fausse rumeur de sa conversion au judaïsme. Mais surtout ils pouvaient être interprétés comme faisant le lien entre la conversion au judaïsme et la réussite sociale et ce n’était ni acceptable ni défendable devant un tribunal. Philippe Val […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :