Criminalité: Bienvenue au meilleur des mondes des mafias est-européennes! (Welcome to the brave new world of ex-Soviet bloc mafias!)

Crime coversA l’heure où, après sa fin de mandat officiel et par un très soviétique jeu de chaises musicales à deux, l’ancien officier du KGB se la joue consul à vie

Faux papiers et faux billets lithuaniens, prostituées bulgares, fausses cartes bleues roumaines, armes croates et bosniaques, voitures et tabac de contrebande georgiens …

Bienvenue, avec le nouveau livre de Jérôme Pierrat et en plein coeur de l’Europe occidentale, au meilleur des mondes des cartels et mafias issus de la rencontre, via oligarques, voyous et services secrets, de l’explosion du bloc soviétique et de la mondialisation!

« Les Cartels géorgiens montent en puissance »
Jérôme Pierrat
Metro
05-05-2008

Propos recueillis par Adrien Cadorel

Jérôme Pierrat publie « Mafias, gangs et cartels : La criminalité internationale en France »

Comment expliquer la puissance des mafias des pays de l’Est ?
Sans vouloir faire de mauvais procès, il faut souligner le terrain propice aux activités criminelles dans ces pays, qui en l’espace de dix ans, ont connu tour à tour l’explosion du bloc soviétique et la mondialisation de l’économie.

Si l’on ajoute à cela des situations économiques catastrophiques dans ces mêmes pays, des implantations géographiques favorables, et une action conjointe du trium vira « oligarque voyous et services secrets », on comprend pourquoi l’opportunité d’exporter la criminalité organisée de ces pays vers la France, n’a jamais été aussi favorable.

Chaque pays à plus ou moins son domaine de compétence ?
Oui. Je pense aux cartels Lituanien connus pour être les rois de la contrefaçon : leurs faux papiers et faux billets sont connus pour être les meilleurs d’Europe. Les gangs Bulgares eux, sont leader dans l’importation de prostitués : on en dénombre environ 700 en France. Les mafias Roumaines sont davantage spécialisées dans les cartes bleues. Et puis, les Bosniaques et les Croates sont portés sur les armes. Cela s’explique, car historiquement, ils ont accumulé des stocks d’armements impressionnants..

Y a t il un pays au-dessus du lot ?
Depuis quelques mois, ce sont les cartels Géorgien qui font de plus en plus parler d’eux. Difficile d’en expliquer la raison, mais le risque est pris au sérieux. D’ailleurs, les réunions entre les différentes polices et gendarmeries ne cessent de se multiplier. Traditionnellement, ils font plutôt dans le cambriolage, dans le trafic de voiture ou de tabac mais à très haut niveau, et surtout, de façon hyper organisée.

Ce sont les nouveaux Corleone ?
Pour un gangster, l’image est importante. Et souvent, le voyou colle à l’image que l’on attend de lui. Mais il est vrai que si vous vous baladez à Varna (Bulgarie), sur les bords de la mer Noire, il y a des convois de 4×4 noirs aux vitres fumées, des mecs bodybuildés avec le crâne rasé, les oreillettes et les Ray Ban qui vont bien…

Quels sont leurs rapports avec le « milieu français » ?
À mon avis, le tiercé gagnant des prochaines années est : les cités, les représentants de la criminalité internationale installée en France et une frange Corso Manouche, pour le milieu français.Ce qui manque aux cartels étrangers, c’est la maîtrise de la langue et du territoire. Je vois mal des gangs Bulgares installer des machines à sous sans parler français. Des liens commencent malgré tout à se faire, sur certaines affaires. Et puis, d’autres connexions se font : 300 détenus des pays de l’est sont emprisonnés en France. Ils sont au contact des voyous Français, et la suite, on peut la subodorer….

Comment voyez-vous l’évolution du « milieu » français ?
A mon avis, aujourd’hui, le milieu français, ce sont les cités. Le milieu classique est vieillissant : il a entre 40 et 70 ans, à part le trafic de stupéfiants, il n’a plus de travail, car il ne multiplie pas ces activités, dans l’immobilier par exemple. Il subsiste en France un distinguo entre le crime en col blanc et la délinquance de droit commun, que l’on ne retrouve pas en Italie pour ne citer qu’eux. En France, il y a l’affaire Elf d’un côté, et les braqueurs de fourgon de l’autre. Mais même les stupéfiants aujourd’hui,sont contrôlés par les cités.

Existe t-il une hiérarchie au sein des cités ?
Oui, car on fait référence à une notion de territoire. Il y a des caïds par zone géographique. Et encore une fois, ce sont les stupéfiants qui sont la principale activité, compte tenu de l’argent que le trafic rapporte. Aujourd’hui, le kilo de cocaïne se vend entre 35 et 40 000 euros. Si vous l’achetez en Espagne par 100 kilos, le kilo se facture 15 000 euros, revendu 40 000 euros en France. Deux kilos de cocaïne transportés par voiture font gagner 50 000 euros. Pour beaucoup, c’est tentant. Les voyous préfèrent cela, que de « monter » sur un fourgon avec 20 potes armés de lance-roquettes, et le risque de prendre 20 ans de prison si ça tourne mal.

Titre : « Mafias, gangs et cartels : la criminalité internationale en France »
Auteur : Jérôme Pierrat
Note : 5 Globes

Du travail d’orfèvre.Il aura fallu trois années d’enquête au journaliste Jérôme Pierrat pour accoucher de ce qui se présente comme LA référence sociologique sur la criminalité internationale implantée en France. Au gré des 460 pages, l’auteur passe au crible les nombreux visages, méthodes et méfaits réalisés par les différents cartels. Enquêtes exclusives révélées, chiffres et témoignages inédits de magistrats et policiers, Jérôme Pierrat propose une étude dense, fouillée et riche qui ne laissera pas indifférents, lecteurs, policiers et …voyous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :