Iran: Des menteurs, des falsificateurs de Coran, des racistes, des déviants mentaux, des meurtriers, des bouchers, des corrompus, des fous à lier et des cupides (Iran’s mullahs spill the beans about the Koran’s view of Jews)

AhminejadLe sinistre Mostafa Pour-Mohammadi qui ne voulait pas rester dans l’ombre d’Ahmadienjad a rappelé à son public les noms que le saint Coran a employé pour qualifier les juifs : « des menteurs, des falsificateurs de Coran, des racistes, des déviants mentaux, des meurtriers, des bouchers, des corrompus, des fous à lier et des cupides… Iran-Resist

Pour ceux qui n’auraient toujours pas compris que l’islam est bien la religion d’amour, de tolérance et de paix (RATP) que ses partisans se tuent (y compris littéralement!) à dire …

L’Iran des mollahs vient hier de le rappeler au monde avec sa Journée annuelle pour la destruction (naturellement pacifique) d’Israël.

Certes, comme le rappelle Iran-Resist (qui leur consacre aussi un excellent reportage photo), ils ont eu un peu de mal à faire le rappel des troupes.

D’abord, choyés par le régime (scolarité et médicalisation gratuites), les Palestiniens hommes de main de Khomeny mais aussi soutiens de Saddam pendant la guerre avec l’Irak ne semblent pas particulièrement appréciés d’une population souffrant en majorité de la pénurie.

Mais, entre miliciens (certains très bal costumé avec, popularité oblige, masques de rigueur!) et leurs familles (mères, épouses et enfants) plus quelques retraités désoeuvrés ou « pintades » de Delphine Minoui mais aussi fonctionnaires ayant peur pour leurs postes, le pire a été évité, à savoir l’humiliante poignée de manifestants de l’an dernier (4000 contre plus de 10 000 cette année – sur 13 millions de Téhéranais!).

Iran : Commémoration anti-Israël et triche (Photos)
Iran-Resist
06.10.2007

C’est le problème essentiel de tous ceux qui organisent des manifestations, ils ont tendance à gonfler les chiffres. En France on arrive à se faire une idée en faisant la moyenne entre les chiffres de la préfecture et ceux des organisateurs. En Iran, les deux étant confondus, il n’y a pas de certitude sur le nombre réel, ni de conflit sur le nombre mais le régime a l’obligation de remplir les rues pour apporter la preuve qu’il est très populaire. Hier le régime des mollahs célébrait la Journée anti-Israélienne de Qods et devait effacer le souvenir de l’échec de cette même commémoration en 2006.

Selon les médias du régime, la foule avait répondu massivement à l’appel de ses dirigeants. Il faut savoir que cette commémoration de la Journée de destruction d’Israël a nécessairement lieu le dernier vendredi du Ramadan. Qui dit vendredi, dit désertion totale de la ville et ce d’autant plus qu’il faisait très beau hier en Iran.

Pour mettre toutes les chances de son côté et éviter le boycott de l’année dernière (moins de 4000 manifestants), le régime avait déplacé la journée de célébration des instituteurs pour la faire coïncider avec la Journée de Qods.

Les instititeurs iraniens vivent en dessous du seuil de pauvreté, comme d’ailleurs plus de 85% de la population. Mais ils sont plutôt solidaires entre eux et profitent des différentes occasions pour faire entendre leurs revendications de salaire. Le régime espérait réccupérer cette masse, mais il semble que les instituteurs n’ont pas été dupes. D’après les photos, les mollahs ont dû se rabattre sur les miliciens, les vieilles femmes et les petits enfants habillés en miliciens. Il n’y a aucune photo aérienne pour rendre compte de la soi-disant large paticipation des iraniens à cet évènement (qui aurait réuni moins de 10,000 personnes à Téhéran qui compte presque 13 millions d’habitants).

En revanche, le régime a trouvé le moyen de surmédiatiser l’évènement : Les différents dirigeants ont tenu des propos très anti-Israéliens qui ont été diffusés très largment. Cette surmédiatisation a masqué le nouvel échec de mobilisation du régime, échec qui minimise la portée nationale de cette mise en scène médiatique.

Dans son discours Ahmadinejad s’est engagé à poursuivre la lutte jusqu’à la libération de toute la Palestine. Si ce discours peut impressionner les Européens, il déplait aux iraniens car ils ne supportent pas que leurs revenus pétroliers soient dépensés pour ceux qui ont aidé Khomeiny à prendre le pouvoir pour détruire ce pays et par la suite se sont rangés derrière Saddam Hussein quand ce dernier était en guerre contre l’Iran.

De plus universités iraniennes islamisées (depuis Khomeiny [1]) accueillent gratuitement uniquement les «combattants palestiniens» du Hamas, du Hezbollah, du FPLP ou du Jihad Islamique, alors que les Iraniens doivent payer pour accéder aux études supérieures et le droit d’inscription pour 3 mois d’études équivaut à 4 mois de salaire d’un fonctionnaire (idem pour l’accès au soins hospitaliers, gratuits pour les plaestiniens – payant pour les iraniens). L’ennemi en Iran, le facteur d’exclusion, pour la couche populaire n’est pas l’Israël, mais le « parasite palestinien ».

Ces discours pro-palestiniens sont très déplaisants aux oreilles des iraniens et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les iraniens ne participent pas à ces manifestations commandées. Les discours et les thèmes sont répétitifs (référendum pour déplacer Israël en Alaska, Israéliens exterminateurs) et les dirigeants ne proposent aucune solution pour sortir le pays de son marasme économique. D’ailleurs, il ne s’agit pas seulement d’Ahmadienjad, les différents responsables du régime (y compris Rafsandjani, le chouchou de l’IFRI) ou des ministres prennent la parole pour invectiver les juifs, ce qui leur permet de ne pas parler du bilan de leur ministère ou de la situation économique du pays.

C’est par exemple le cas du ministre de l’intérieur qui semble dépassé par l’ampleur de la criminalité des plus jeunes due à l’usage massif d’une nouvelle drogue, le cristal.

Le sinistre Mostafa Pour-Mohammadi qui ne voulait pas rester dans l’ombre d’Ahmadienjad a rappelé à son public les noms que le saint Coran a employé pour qualifier les juifs : « des menteurs, des falsificateurs de Coran, des racistes, des déviants mentaux, des meurtriers, des bouchers, des corrompus, des fous alliés et des cupides… » Le ministre a précisé que le monde se divisait en deux parties, l’une est dirigées par ces sionistes et l’autre par la république Islamique d’Iran qui entend continuer la lutte pour délivrer l’autre partie.

Note IRAN-RESIST | Que Dieu nous en préserve.

Mais en attendant une écrasante majorité des Iraniens boude ces commémorations. Bien que la participation à des manifestations ou élections organisées par le régime soit obligatoire pour tous les miliciens, les fonctionnaires et les étudiants, et que l’absentéisme soit puni par des retenues sur les salaires, un licenciement ou une explulsion définitive de l’université. La preuve en photos : les jeunes ont boycotté cette manif et le régime n’a même pas réussi à aligner les 40,000 bassidjis chargés de la sécurité de Téhéran. Sur des photos d’une agence officielle du régime on voit quelques dizaines de miliciens, leurs familles au complet, des personnes âgées qui ont peur pour leur retraite, des écoliers et quelques « Pintades de Téhéran »…

One Response to Iran: Des menteurs, des falsificateurs de Coran, des racistes, des déviants mentaux, des meurtriers, des bouchers, des corrompus, des fous à lier et des cupides (Iran’s mullahs spill the beans about the Koran’s view of Jews)

  1. […] Le sinistre Mostafa Pour-Mohammadi qui ne voulait pas rester dans l’ombre d’Ahmadienjad a rappelé à son public les noms que le saint Coran a employé pour qualifier les juifs : « des menteurs, des falsificateurs de Coran, des racistes, des déviants mentaux, des meurtriers, des bouchers, des corrompus, des fous à lier et des cupides… Iran-Resist […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :