Iran: Les Mollahs lavent plus blanc! (Durban II: Iran prepares to outwest the West)

The Imam's mausoleum (Khatami, Aug.2000)Le jour approche où le monde musulman possédera des armes nucléaires, ce jour-là, la stratégie de l’Ouest sera caduque, car une unique bombe atomique a le pouvoir de complètement détruire Israël, alors qu’une contre-attaque israélienne ne peut causer que des dégâts mineurs au monde musulman. Rafsandjani (Journée de Jérusalem, le 14 décembre 2001, soit 3 mois après le 11 septembre)
Combattez, combattez, parlez, parlez. Mao
La révolution iranienne fut en quelque sorte la version islamique et tiers-mondiste de la contre-culture occidentale. Il serait intéressant de mettre en exergue les analogies et les ressemblances que l’on retrouve dans le discours anti-consommateur, anti-technologique et anti-moderne des dirigeants islamiques de celui que l’on découvre chez les protagonistes les plus exaltés de la contre-culture occidentale. Daryiush Shayegan (Les Illusions de l’identité, 1992)
Ce qui fait du totalitarisme iranien un totalitarisme du XXIe siècle, c’est la maitrise et la domination de sa propre critique. Ramine Kamrane & Frédéric Tellier
Toute personne a le droit d’exprimer ses pensées et ses convictions dans la mesure où elle reste dans les limites prescrites par la Charia. Déclaration des Droits de l’Homme dans l’Islam (Art. 12)

« Elargir la perspective actuelle des droits de l’homme à la diversité culturelle afin de contrer l’impérialisme culturel préconisé par les états occidentaux ».

Ainsi, à peine nommé par l’ONU au comité préparatoire de Durban II, l’Iran commence-t-il, comme le rappelle Iran-resist, à « préparer le terrain » avec une première conférence, lundi dernier à Téhéran, sur « les droits de l’homme et la diversité culturelle » en présence de plus de 100 délégations de 118 Etats Membres du Mouvement des Non Alignés et de l’Organisation de la Conférence Islamique …

Mais comment ne pas souscrire, surtout si on est jeune et progressiste (entendez: anti-mondialiste et anti-américain), à une aussi belle et exaltante déclaration de principe?

Et comment ne pas être frappé par une aussi formidable entreprise de contrôle de sa propre critique permettant à l’islamisme de s’attirer les sympathies d’une sorte de front commun et mondial du ressentiment?

Droits de l’homme, diversité culturelle, éthique, protection de l’environnement, critique des excès du capitalisme et de la mondialisation, féminisme, post-modernisme (rebaptisé post-islamisme), tout y passe …

Encore plus fort que la Chine (avec laquelle il partage la particularité d’être le seul à avoir survécu à la mort de son, dûment embaumé, fondateur mais pas, malgré la rente pétrolière, les succès économiques, d’où la surenchère dans le discours), le totalitarisme iranien est passé maitre dans la reprise et le recyclage de tous les thèmes et concepts en vogue de l’Occident.

Mais bien sûr, à chaque fois pour mieux les détourner et les parasiter, car il s’agit toujours d’une reformulation islamiste (c’est-à-dire tronquée) pour retourner contre elle les valeurs mêmes de la démocratie libérale.

De même, à l’image des « démocraties populaires » d’antan, il reprend et mime tout le vocabulaire et les institutions de la démocratie (Constitution, élections, Peuple) tout en leur retirant les conditions effectives d’exercice par le refus en dernière analyse de lâcher le dogme ultime de « la religion unique ».

Et ce d’une manière remarquablement sophistiquée puisqu’il le fait souvent via une classe d’intellectuels et d’artistes subventionnés et une prétendue « opposition » qu’il a créée de toutes pièces ainsi qu’une véritable petite armée de thuriféraires et idiots utiles étrangers, rebondissant et déclinant tous les débats en vogue de l’Occident selon le point de vue islamiste.

Ainsi au concept huntingtonien de « conflit des civilisations », on va opposer celui de « dialogue des civilisations », mais qui est bien sûr toujours inégalitaire et à sens unique puisque l’islam y a à chaque fois le dernier mot.

Comme, à l’instar du concept chinois de « démocratie socialiste », à celui de « droits de l’homme », on opposera une version islamique de la Déclaration universelle des droits humains (« La Déclaration des Droits de l’Homme dans l’Islam« , rédigé en 1981, repris par la Charte officielle de l’OCI en 1990 et par la Charte Arabe de 1994 de la Ligue Arabe), où, par exemple la « liberté de conscience » est posée mais très fortement encadrée puisqu’elle doit rester « dans les limites prescrites par la Charia », qui elle-même interdit sous peine de mort… l’apostasie!

Le tout, en s’orientant, à terme et grâce aux intérêts bien compris des industriels occidentaux vers, entre deux piqûres de rappel de répression, une sorte d’ « islamisme dans un seul pays » (du moins pour la version « réformiste » ou « pragmatique » des affairistes et oligarques tels que l’ancien président, demi-frère de Khomeiny et véritable homme fort du régime – derrière les pantins « durs » à la Ahmadinejad mais néanmoins, mandat d’arrêt international oblige, condamné aux fonctions occultes -, Rafsandjani, qui vient d’ailleurs de prendre la tête de l’assemblée chargée de la nomination du Guide Suprême gravement malade – à supposer qu’ils consentent un jour à lâcher le terrorisme international comme la Chine a commencé à lâcher ses affidés terroristes nord-coréens?).

Autrement dit, vers une sorte de « modèle chinois » « post-totalitaire » (croissance économique, ouverture aux investissements étrangers, enrichissement des classes moyennes, une certaine libéralisation sociale et culturelle en échange de l’abandon du politique), revenant en dernière analyse à « noyer le politique dans l’économique » …

La diversité culturelle : un sérieux revers pour l’universalité des droits de l’homme
Iran-resist
24.10.2005

Vers des « Droits de l’Homme » communautaires : Les pays membres de l’Unesco ont adopté lundi à une large majorité un projet de Convention sur la protection et la promotion de la diversité culturelle. Au premier abord, il ne peut que s’agir d’un progrès, mais les Etats-Unis et Israël ont voté contre ce document, le jugeant ambigu. Ce texte n’est pas ambigu : il prône ouvertement « le dialogue » entre « les civilisations ».

Ce même projet a été promu par la république des mollahs qui entendent imposer le voile, maintenir l’apartheid sexiste et les châtiments corporels au nom de la diversité culturelle.

Les médias français présentent les deux seules votes négatifs d’une certaine manière. Selon elles, « seuls les Etats-Unis et leur allié, Israël, ont voté contre ce document, présenté par beaucoup de délégués comme un moyen de lutter contre «l’impérialisme culturel» américain ».

L’artisan du projet est M. Koïchiri Matsuura qui ne refuse pas de s’afficher aux côtés des représentants de la République des Mollahs à Paris afin de maquiller au besoin ce régime et prétendre qu’il est le protecteur des arts et des libertés.

Le projet de la diversité culturelle refuse en bloc la théorie du conflit des civilisations de S. Huntington et place la barbarie de la charia sur le même piédestal que la civilisation occidentale.

Le texte se calque sur le discours des intégristes musulmans qui assimilent le port forcé du voile comme une expression de la diversité culturelle et non pas comme une atteinte à la dignité humaine.

Le dialogue prôné par l’Unesco est le contraire de ce qu’il prétend. Ici, nous sommes au royaume de la langue de bois et chacun y va de son discours humaniste. Ce dialogue sera au service des diplomaties basées sur une entente cordiale avec des états qui enfreignent les droits de l’homme au nom de l’Islam.

La décision prise aujourd’hui à l’Unesco a été présentée aux Français comme un comme un moyen de lutter contre « l’impérialisme culturel américain ». Encore une fois, les autorités françaises prennent le risque de rassurer leurs alliés arabes ou musulmans quant à leur fidélité sans faille en se montrant anti-américain.

Ce populisme réconforte les islamistes et les terroristes qui peuvent désormais compter sur l’opposition de la majorité des Français. Ces derniers détestant franchement et sans réserve, ces deux états qui sont en première ligne pour combattre les terroristes islamiques et les Jihadistes.

L’anti-américanisme bougon de la classe politique française annule les efforts de la lutte contre le terrorisme, reconnaît la « spécificité culturelle du Hezbollah » et rêve d’un Islam laïque alors qu’il n’a en réserve que des musulmans indifférents mais complaisamment ravis par les évènements.

La décision de l’Unesco est un sérieux revers pour la lutte contre l’intégrisme et pour la défense des êtres humains nés par malchance dans un pays « arabo-musulman ».

Lexique Onusienne :
– Traits distinctifs spirituels : religion !
– Groupe social : Ouma !
– Modes de vie : voile, excision, charia, répudiation, mariage forcé …

[ Un exemple précis : l’âge du consentement aux rapports sexuels pour les filles ne peut être élevé au-dessus de 9 ans, car Mahomet lui-même avait une épouse de 9 ans. Il en découle que des fillettes de 9 ans sont également adultes en regard de la loi pénale musulmane, et passables de la peine de mort pour, par exemple, conversion à une autre religion. ]

Lexique Onusienne, suite …
– Dialogue et Coopération : relation commerciale.
– Compréhension mutuelle : indifférence aux Droits de l’Homme !

Le texte est écrit par des professionnels qui manient à la perfection la langue de bois.

Alors que le monde est proie au terrorisme, à l’intégrisme et au conflit entre ces deux fléaux et les libertés individuelles, le document de l’Unesco n’aborde aucun de ces sujets et cultive l’art du flou artistique.

Le document se dit bien évidemment favorable à une diversité culturelle qui soit respectueuse des droits de l’homme mais dans les faits, l’Unesco est devenu un faire-valoir pour le commerce entre états démocratique et états tyranniques.

L’Unesco trouve désormais les justificatifs « politiquement corrects » pour entretenir des relations non conflictuelles.

– Conclusion
– L’Unesco entend élargir le domaine de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme à des considérations d’ordre particulier qui sont très distinctement en conflit avec le caractère universel et à minima de ces droits fondamentaux.

3 Responses to Iran: Les Mollahs lavent plus blanc! (Durban II: Iran prepares to outwest the West)

  1. […] que l’on découvre chez les protagonistes les plus exaltés de la contre-culture occidentale. Daryiush Shayegan (Les Illusions de l’identité, […]

    J'aime

  2. […] que l’on découvre chez les protagonistes les plus exaltés de la contre-culture occidentale. Daryiush Shayegan (Les Illusions de l’identité, […]

    J'aime

  3. […] que l’on découvre chez les protagonistes les plus exaltés de la contre-culture occidentale. Daryiush Shayegan (Les Illusions de l’identité, […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :