Lutte antiterroriste: Quand une élimination ciblée n’est plus… une élimination ciblée! (Target killing is ok, except for Israel)

Yourattentionpleasex_2
La France condamne l’action conduite contre Cheikh Ahmed Yassine qui a fait dix morts palestiniens comme elle a toujours condamné le principe de toute exécution extrajudiciaire, contraire au droit international. La pratique des exécutions extrajudiciaires viole les principes fondamentaux de l’Etat de droit sans lequel il n’y a pas de politique juste et efficace possible, y compris en matière de lutte contre le terrorisme. Cette pratique des forces armées israéliennes doit cesser. Au-delà de son caractère illégal, l’attaque d’hier risque d’être contre-productive au plan politique. Jean-Marc De La Sablière (représentant français à l’ONU, 2004)
Quand Israël a éliminé les deux chefs précédents du Hamas, le ministre des affaires étrangères britannique a déclaré:  » les éliminations ciblées de cette sorte sont illégales et injustifiées. (…) Maintenant la Grande-Bretagne applaudit l’élimination ciblée d’un terroriste qui a mis en danger ses soldats et citoyens. Quelle est la différence, si ce n’est qu’Israël ne peut jamais trouver grâce aux yeux de beaucoup dans la communauté internationale. (…) Les dommages collatéraux sont inévitables quand les terroristes se cachent parmi des civils et les emploient comme boucliers humains. Israël et les Etats-Unis font de grands efforts pour réduire le nombre de dommages collatéraux mais ils ne réussissent pas toujours. Alan Dershowitz

Suite à la récente élimination ciblée du boucher de Bagdad, le célèbre juriste américain Alan Dershowitz (merci WSJ) fait très justement remarquer l’étrange deux poids deux mesures …

Qui fait qu’une telle opération n’a apparemment pas le même poids si elle est réalisée par les forces armées américaines en Irak ou… l’Armée israélienne sur ceux qui commanditent des assassinats aveugles sur son sol !

« Targeted Killing » of Abu Musab al-Zarqawi
Alan Dershowitz
06.08.2006

As the civilized world justly celebrates the long overdue killing of Abu M al-Zarqawi, it must recall that his death was brought about by what has come to be known as « targeted assassination » or « targeted killings. » This is the same technique that has been repeatedly condemned by the international community when Israel has employed it against terrorists who have murdered innocent Jews.
When Israel targeted the two previous heads of Hamas, the British foreign secretary said: « targeted killings of this kind are unlawful and unjustified. » The same views expressed at the United Nations and by several European heads of state. It was also expressed by various Human Rights organizations.

Now Great Britain is applauding the targeted killing of a terrorist who endangered its soldiers and citizens. What is the difference, except that Israel can do no right in the eyes of many in the international community. Surely there is no real difference between Zarqawi on the one hand and terrorist leaders from Hamas and Islamic Jihad on the other hand. If it is argued that Sheik Yassin was merely a spiritual leader of Hamas (a total lie since he explicitly authorized numerous terrorist acts), then it must be noted that one of the people targeted by the United States was Sheik Abd-al-Rahman, who was also described as a « spiritual advisor. »

When the United States and British forces have engaged in targeted killings of terrorists, there have often been collateral deaths of non terrorists, as there apparently were in this instance as well. The military announced preliminary findings that a woman and a child were among the dead. Collateral deaths are inevitable when terrorists hide among civilians and use them as shields. Both Israel and the United States make great efforts to reduce the number of collateral deaths and injuries but they do not always succeed.

I applaud the targeted killing of Al Zarqawi. His death will save many innocent lives. But I also applaud the targeted killings of anti-Israel terrorists whose deaths save numerous lives. All decent people must insist on a single standard of judging tactics such as targeted killing. It is nothing short of bigotry to approve this tactic when used by the United States and Great Britain but to condemn it when it is used by Israel.

One Response to Lutte antiterroriste: Quand une élimination ciblée n’est plus… une élimination ciblée! (Target killing is ok, except for Israel)

  1. […] son caractère illégal, l’attaque d’hier risque d’être contre-productive au plan politique. Jean-Marc De La Sablière (représentant français à l’ONU, […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :