Irak: Je ne prie pas pour cette paix là (Florence Taubman)

US church protests Iraq war

Si la guerre peut être légitime, alors la paix peut être illégitime. C.S. Lewis
La paix, bien sûr, mais la démocratie et la liberté ne sont-elles pas aussi des valeurs précieuses pour les chrétiens? Florence Taubman

Continuant notre « journal de guerre rétrospectif », en ce (deuxième) jour-anniversaire du déclenchement de l’opération Iraqi Freedom, voici une voix peu connue en France, celle de la pasteure protestante Florence Taubman.

Peu connue mais importante car elle tranchait sur la manière dont la plupart des responsables des Eglises chrétiennes, à commencer par le Pape mais aussi, contrairement à des préjugés bien français, ceux des Etats-Unis (y compris pour la propre église de… Bush et Cheney !) ou de la Grande-Bretagne, se sont alignés sur les positions pacifistes de la majorité.

Et surtout une voix courageuse pour ne pas avoir hésité à remettre en cause l’amalgame ordinaire entre pacifisme et christianisme et à rappeler que « la paix ne devait pas être défendue à n’importe quel prix »:

Je ne prie pas pour cette paix là
Florence Taubman

« Le 5 Mars, le Conseil Œcuménique des Eglises, organisation mondiale qui représente 340 Eglises orthodoxes et protestantes, basé à Genève, a invité les chrétiens du monde entier à une journée de prière pour la paix en Irak. Et il joignait à cette invitation un appel à tous les responsables politiques pour « mettre fin aux menaces de guerre contre l’Irak ». Cette initiative est intervenue dans un contexte de forte mobilisation d’Eglises ou d’organisations chrétiennes aux côtés des mouvements pacifistes, en particulier lors des manifestations du 15 février dernier. Et cette position se revendique au nom de Jésus-Christ prince de la paix.

Or mon interprétation de l’Evangile ne m’amène pas aux mêmes conclusions, ni surtout aux mêmes certitudes. Peut-on s’appuyer sur sa foi pour justifier de façon quasi dogmatique des choix politiques marqués pour le moins par l’oubli de certaines réalités ?

La paix, bien sûr, mais la démocratie et la liberté ne sont-elles pas aussi des valeurs précieuses pour les chrétiens ? En prônant une paix inconditionnelle, ne risquons-nous pas de favoriser la terrible dictature de Saddam Hussein ? Ces questions, les représentants des Eglises semblent malheureusement les avoir déjà résolues par des vœux pieux.

Certes, il est difficile pour un chrétien de se résoudre à la guerre et j’ai, pour ma part, toujours hésité à apposer le bel adjectif de « juste » au terrible nom de « guerre », en pensant que toutes les victimes, civiles et militaires, ne pouvaient jamais passer par pertes et profit, y compris dans le cas d’une guerre défensive, ou d’une guerre de libération. J’éprouve en même temps l’espérance d’un monde où tous les conflits pourraient être réglés de manière non violente. Mais ce n’est malheureusement pas, pour l’instant, notre monde.

Par ailleurs l’histoire nous a montré que la paix ne devait pas être défendue à n’importe quel prix. Il y a les victimes des guerres mais il y a aussi, parfois encore plus nombreuses, les victimes de la non-intervention contre les dictatures autoritaires et totalitaires.

Si je pense au retard pris dans le combat contre l’Allemagne nazie dans les années 30, je pense également à la Bosnie assaillie par les Serbes et mise à feu et à sang sous le regard impuissant de soldats de l’ONU qui n’avaient pas le droit de se battre. Et il y aurait sans doute d’autres exemples.

Donc, – «tout en souscrivant à l’extraordinaire béatitude de l’ Evangile de Matthieu – «heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu » -, je ne puis adhérer au pacifisme qui est une idéologie politique souvent sélective. Pourquoi les manifestants sont-ils si peu nombreux contre le massacre du peuple tchétchène par l’armée russe ? Pourquoi les foules ne s’ébranlent-elles que lorsqu’il s’agit de conspuer la bannière étoilée ? Je ne peux décidément pas adhérer à cet inquiétant unanimisme qui, renvoyant à Georges Bush son déplorable manichéisme, dénonce désormais les Etats-Unis comme l’incarnation du Mal, pour le plus grand profit de Saddam Hussein.

Alors, si je n’ai pas pu prier pour cette paix là le 5 mars, pour quoi ai-je prié, et pour quoi prie-je encore aujourd’hui ?

Peut-être pour que nous ayons le courage de considérer que, dans les circonstances actuelles, la guerre semble hélas, inéluctable. Et donc , si elle est inéluctable, il est essentiel qu’elle soit conduite par l’ONU et non par les seuls Etats-Unis. Je prie également pour que cette guerre soit brève, qu’il y ait le moins de victimes possible, que Saddam Hussein soit rapidement renversé et que le peuple irakien, libéré de sa botte, puisse commencer à construire une démocratie. Je prie encore pour que nos frères et sœurs des pays arabo-musulmans accèdent à la liberté dans le cadre culturel qui est le leur, et qu’ ils ne soient plus l’objet d’une forme de condescendance occidentale qui leur dénie toute capacité ou tout intérêt à la démocratie. »

Florence Taubman
Pasteure de l’ Eglise réformée de France

4 commentaires pour Irak: Je ne prie pas pour cette paix là (Florence Taubman)

  1. […] à la mouvance chrétienne évangélique”, les autorités de sa propre église – méthodiste – ayant, comme la plupart des autres églises américaines protestantes comme chrétiennes, […]

    J'aime

  2. […] à la mouvance chrétienne évangélique”, les autorités de sa propre église – méthodiste – ayant, comme la plupart des autres églises américaines protestantes comme chrétiennes, […]

    J'aime

  3. […] La paix, bien sûr, mais la démocratie et la liberté ne sont-elles pas aussi des valeurs précieuses pour les chrétiens? Florence Taubman […]

    J'aime

  4. […] des djihadistes en Irak suite au départ précipité du Munichois en chef de la Maison Blanche, les belles âmes qui avaient hurlé contre Bush et regretté Saddam nous ressortent leurs arguments les plus […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :